NOUVELLES
07/03/2018 20:27 EST | Actualisé 07/03/2018 20:29 EST

Le chef du SPVM dévoile son nouvel état-major

Le ménage se poursuit au sein du corps policier montréalais.

Olivier Robichaud

Le chef de police intérimaire de Montréal a annoncé la composition de sa garde rapprochée mercredi. Quatre directeurs adjoints composeront son état-major, dont deux qui sont issus de l'externe.

La Direction des normes professionnelles, qui comprend désormais la controversée Division des affaires internes, sera dirigée par une policière retraitée de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), Line Carbonneau. Celle-ci chapeautera donc le travail de Sophie Roy, nommée aux affaires internes le mois dernier pour mettre de l'ordre dans cette division éclaboussée par des scandales de fabrication de preuve.

Mme Carbonneau sera également responsable des promotions, un autre sujet sur lequel le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a été malmené au cours des derniers mois.

M. Prud'homme, qui redeviendra directeur général de la Sûreté du Québec après son mandat au SPVM, a également recruté un adjoint au sein du corps policier provincial. Sylvain Caron dirigera la direction des Enquêtes criminelles, poste qu'il a déjà occupé à la SQ.

Finalement, Simonetta Barth prend la tête des services corporatifs et Dominic Harvey, la gendarmerie.

«Je suis particulièrement fier d'annoncer ces nominations, d'autant qu'on crée un précédent historique au SPVM en ayant une parité avec deux hommes et deux femmes nommés à titre de directeur adjoint. Nous pourrons bénéficier d'une grande expertise issue de l'externe qui donnera, à coup sûr, une grande valeur ajoutée dont pourra profiter l'ensemble de notre personnel​», affirme M. Prud'homme.