POLITIQUE
07/03/2018 21:18 EST | Actualisé 07/03/2018 21:18 EST

Laval récupère un autre 4,5 M$ gaspillés dans les stratagèmes de collusion

La municipalité s'est entendue avec Groupe Hexagone pour retenir un montant.

Olivier Robichaud

La Ville de Laval est allée récupérer un nouveau montant parmi les sommes gaspillées dans des stratagèmes de collusion sous le règne de l'ex-maire Gilles Vaillancourt. La municipalité s'est entendue avec Groupe Hexagone pour retenir 4,5 M$ en paiements.

Groupe Hexagone poursuivait la Ville pour des montants impayés dans 13 contrats. La Ville refusait de remettre les sommes, totalisant 9,5 M$, à cause du système de partage de contrats auquel la firme avait participé.

Ces 9,5 M$ ont été placés en fidéicommis en attendant la résolution du litige. Mercredi, les partis ont annoncé une entente selon laquelle la Ville reprendrait 4,5 M$.

Le reste sera versé au contrôleur du Groupe Hexagone, qui est en processus de faillite.

Selon le maire Marc Demers, les sommes recouvrées serviront à payer des projets au comptant afin de limiter les intérêts sur la dette.

Cette somme s'ajoute aux 8,5 M$ récupérés après la condamnation criminelle de Gilles Vaillancourt, ainsi qu'aux 20 M$ obtenus grâce au Programme de remboursement volontaire (PRV).

Le PRV a été mis sur pied afin que les firmes collusionnaires puissent rembourser les sommes payées en trop par les municipalités, tout en évitant les coûteuses procédures judiciaires comme celles qui ont marqué le conflit entre Laval et Groupe Hexagone.