DIVERTISSEMENT
07/03/2018 10:04 EST | Actualisé 07/03/2018 13:54 EST

Glasgow fête les 20 ans de «The Big Lebowski»

Vingt ans plus tard, le film des frères Coen est toujours un objet de culte qu'on célèbre un peu partout.

IMDB

GLASGOW, Écosse - Le 6 mars 1998, The Big Lebowski sortait sans faire grand bruit, avant de devenir un vrai phénomène mondial et de convertir de nombreux adeptes aux vertus du «dudéisme». Vingt ans après, le film des frères Coen est toujours un objet de culte qu'on célèbre un peu partout.

En Écosse, le Glasgow Film Festival a organisé un anniversaire spécial, avec quilles et White Russians au menu, en hommage à deux des plus grandes passions du Dude, le personnage mythique campé par Jeff Bridges. Quoi de mieux, en effet, qu'une soirée bowling entre amis pour fêter deux décennies de Big Lebowski? Au Hollywood Bowl de Springfield Quay, à Glasgow, les fans du film se sont prêtés au jeu en enfilant peignoirs et gougounes, la tenue de prédilection du Dude, pour lancer leur boule en sirotant un cocktail à base de vodka et de Kahlua.

Malik Cocherel
Les fans de «The Big Lebowski» se sont déguisés pour fêter les 20 ans du film au Hollywood Bowl de Glasgow.

«De nombreux glaswégiens se reconnaissent dans le mode de vie du Dude», a confié au HuffPost Québec, Allison Gardner, co-directrice du Glasgow Film Festival. «Les frères Coen viennent aussi régulièrement nous voir. Ils ont de nombreux amis ici, ils adorent la vie sociale très animée de Glasgow.» De fait, si The Big Lebowski a été tourné en Californie, notamment au bowling Hollywood Star Lanes de Santa Monica (aujourd'hui détruit), le Dude aurait sûrement été très à son aise dans une ville comme Glasgow à l'ambiance chaleureuse et décontractée.

Tumblr

À Glasgow comme ailleurs, les péripéties de ce loser magnifique, entraîné bien malgré lui dans une folle histoire d'enlèvement, ont suscité un véritable engouement au fil des ans. À Louisville, dans le Kentucky, le premier Lebowski Fest s'est tenu en 2002, avant d'inspirer d'autres rassemblements de ce type un peu partout aux États-Unis. En Thaïlande, un expatrié californien, Oliver Benjamin, a décidé en 2005 de faire du «dudéisme» une véritable religion. Ce mouvement potache et libertaire revendique aujourd'hui plus de 450 000 adeptes.

Tumblr

Le film des frères Coen a également contribué à remettre au goût du jour le fameux White Russian, qui est au Dude ce que le Dry Martini est à James Bond. Ringardisé dans les années 80 après avoir connu son heure de gloire durant les années disco, le White Russian, encore considéré par certains comme un vulgaire lait frappé alcoolisé, a connu une seconde jeunesse et un regain de «coolitude» grâce au anti-héros campé avec brio par Jeff Bridges.

Malik Cocherel
The Lebowskis, à Glasgow, offre une trentaine de cocktails White Russians inspirés par les personnages du film.

Toujours à Glasgow, dans le quartier branché de Finnieston, on trouve un pub, The Lebowskis, qui propose une carte avec pas moins d'une trentaine de White Russians inspirés en grande partie par les personnages du film des frères Coen. Le Walter (du nom du vétéran du Vietnam campé par John Goodman), le Jesus (le joueur de quilles à la langue bien pendue interprété par John Turturro) ou le Donny (le partenaire de jeu de Walter et du Dude, interprété par Steve Buscemi) font partie des favoris des habitués qui fréquentent les lieux.

Malik Cocherel
Le Lebowskis dans le quartier de Finnieston.

«On ne voulait pas faire un bar à thème, mais simplement prendre le meilleur de ce que ce personnage du Dude représente pour nous, ce gars décontracté qui sait apprécier les bonnes choses dans la vie : la bonne musique, la bonne bouffe et l'alcool», a déclaré Graham Suttle, qui a ouvert The Lebowskis en 2007, avec deux autres dudes écossais, Scott Arnot et Mo Clark. Depuis, deux autres Lebowskis ont ouvert leurs portes, l'un à Édimbourg, l'autre dans le Southside de Glasgow. Vingt ans après, en Écosse comme en Californie, le «dudéisme» semble avoir encore de beaux jours devant lui.

Les frais de ce voyage ont été payés par People Make Glasgow.

À voir également :

Les nouveautés de la semaine sur Netflix Canada