BIEN-ÊTRE
07/03/2018 15:49 EST | Actualisé 07/03/2018 15:56 EST

Des culottes parfumées pour le sexe oral destinées aux femmes existent... est-ce vraiment nécessaire?

«C'est un vagin, pas une chandelle parfumée.»

4FR via Getty Images

Vous savez toutes ces fois où vous désiriez ardemment avoir des relations sexuelles orales, mais l'idée a été écartée en raison de l'odeur de votre vagin qui ne s'apparentait pas à celle d'un gâteau au chocolat?

Il y a maintenant une culotte pour remédier à ce problème.

« Lorals: les premières culottes sexuelles du monde » sont à la recherche de fonds sur IndieGoGo (ils ont déjà amassé 17 000 $), et sont maintenant disponibles en précommande. Décrites sur IndieGoGo comme « des sous-vêtements qui vous permettent de vous sentir fraîche à tout moment », pour vous aider à atteindre « plus d'orgasmes oraux ». Les Lorals sont de minces sous-vêtements en latex qui créent une barrière aux saveurs et aux liquides.

Les sous-vêtements à usage unique ne sont pas destinés à protéger contre les infections transmissibles sexuellement, mais plutôt afin d'aider les femmes à «oublier les soucis et à profiter du moment».

« C'est un vagin, pas une bougie parfumée »

Alors que certains ont applaudi les Lorals pour aider à «combler le fossé de l'orgasme», d'autres - y compris une gynécologue canadienne bien connue - contestent le message du produit qui semble sous-entendre que les femmes ne sont pas assez fraîches pour pratiquer des rapports sexuels oraux sans artifice.

«C'est un vagin, pas une chandelle parfumée», a écrit la Dre Jennifer Gunter dans son blogue, qu'elle utilise souvent pour démystifier le contenu médical sur Internet.

« Mesdames, nous ne sommes apparemment pas assez fraîches pour le sexe oral à moins que nous ayons pris une douche juste avant que les lèvres ne rencontrent les lèvres », a-t-elle écrit.

Le vagin devrait avoir une odeur (et pas celle d'une bougie parfumée)

Selon le Réseau canadien pour la santé des femmes, les vagins ont leur propre parfum naturel, et les femmes ne devraient pas utiliser de produits pour essayer de le masquer.

« Malheureusement, il y a toute une industrie bâtie autour de l'hygiène féminine basée sur l'idée que le vagin sent mauvais », a déclaré le réseau sur son site internet.

La Mayo Clinic réitère cette idée en expliquant sur son site internet qu'une légère odeur vaginale est «normale».

«L'odeur vaginale peut varier tout au long de votre cycle menstruel. La transpiration normale peut également causer une odeur vaginale. Il peut être tentant de se doucher ou d'utiliser un déodorant vaginal pour diminuer les odeurs, par contre, ces produits causent des irritations et d'autres symptômes vaginaux», a expliqué la Mayo Clinic.

Les Lorals sont là pour rendre les femmes à l'aise

Ces culottes tentent d'aider les femmes à surmonter toutes formes de gêne et à profiter de plus d'orgasmes, a déclaré Melanie Cristol, PDG de Fast Company.

Une étude récente publiée dans la Canadian Journal of Human Sexuality a révélé que les hommes (63%) sont plus susceptibles que les femmes (44%) d'avoir des rapports sexuels oraux, bien que les raisons potentielles de cet écart ne mentionnent pas les odeurs vaginales. En fait, 52% des hommes qui ont pratiqué des rapports sexuels oraux avec des femmes ont affirmé «beaucoup» apprécier l'odeur.

Il y a d'autres solutions

S'il est vrai que les femmes refusent le sexe oral en raison de leurs odeurs vaginales, il existe d'autres solutions, a expliqué Gunter sur son blogue.

« La prochaine étape n'est pas de renforcer cette fausse croyance ou d'en tirer profit, la réponse est d'éduquer les partenaires masculins qui pensent de cette façon et de permettre aux femmes d'être fières de leur apparence, de leur odeur et de leur goût.»

«Et si votre vulve est un peu en sueur et que ça vous dérange, ne serait-il pas plus efficace de se débarbouiller avec un mouchoir humide que de mettre une paire de sous-vêtements en latex? »

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l'anglais.