DIVERTISSEMENT
05/03/2018 16:44 EST | Actualisé 05/03/2018 16:44 EST

«Felt», le groupe Suuns en totale liberté

Le groupe offre un nouvel album électro noir.

sixmedia.ca/

Toujours porté par un rock inclassable, le groupe Suuns offre un nouvel album électro noir débraillé aux touches organiques. En entrevue, Joe Yarmush et Max Henry reviennent sur Felt, leur quatrième opus décontracté entièrement enregistré à Montréal.

Le guitariste Joe Yarmush le dit sans hésiter, avec ce disque qui suit le monumental Hold/Still, la pression est retombée pour le quatuor montréalais composé aussi de Ben Shemie et de Liam O'Neill. «On sortait d'une longue tournée à travers le monde, raconte Joe Yarmush. L'arrivée d'un disque représente toujours pour nous une nouvelle opportunité de travail. On ne prédit pas ce que l'on va faire, mais dès qu'on a les idées, les choses vont généralement très vite.»

Bien qu'on reconnaisse la signature Suuns sur les onze pièces, la récente proposition révèle une expérience composée d'un certain nombre de créations inédites, notamment des assemblages électroniques novateurs dirigés par Max Henry.

«On a pris le temps qu'il a fallu, précise le musicien. Il faut dire qu'on a eu la chance de pouvoir retravailler les maquettes pendant plusieurs mois. On a également pu explorer des choses qu'on n'aurait sans doute jamais eu la chance de faire dans d'autres circonstances. L'important, selon nous, c'est d'offrir un son "agréable" en suivant notre instinct, et sans trop se prendre au sérieux.»

«Montréal regorge de talents»

Situé en marge d'une discographie plus sombre et cérébrale, Felt offre des pointes avant-gardistes aux rythmes relâchés moins sifflants qu'à l'accoutumer, à l'image du titre Look No Further. «On s'est surtout fait plaisir. On a seulement essayé de pousser encore plus loin notre horizon musical. Ce n'était pas fait consciemment, mais on voyait bien que nos premières chansons allaient dans une direction plus accessible et plus lumineuse. On a laissé faire les choses», déclare Henry.

Contrairement à l'album précédent fabriqué au Texas, le «art-punk» Felt a été enregistré à Montréal. Le quatuor qui se considère maintenant comme assez mûr pour composer en pleine autonomie a visiblement eu besoin d'un retour aux sources en matière de composition. «Montréal regorge de talents. La musique qui s'y produit est de grande qualité et concevoir notre album chez nous, c'est l'occasion d'être constamment entouré par cette richesse artistique unique au pays», explique Yarmursh.

Expérimental, audacieux, mystérieux, Suuns ne se laisse pas enfermer aussi aisément dans les catégories. «On teste les possibilités, ajoute Henry. Dans un sens, notre groupe peut se qualifier d'indie-rock. On en possède plusieurs éléments comme la musique électronique. Il reste que les frontières sont de plus en plus brouillées et qu'il est difficile aujourd'hui de vraiment définir la musique moderne.»

Avant d'entamer une tournée internationale, Suuns offrira plusieurs concerts au Québec, notamment le 7 mars au Zaricot de Saint-Hyacinthe, le 9 mars au National, à Montréal et le 10 mars à La Source de la Martinière, à Québec.

Album Felt:

1. Look No Further

2. X-ALT

3. Watch You, Watch Me

4. Baseline

5. After the Fall

6. Control

7. Make It Real

8. Daydream

9. Peace and Love

10. Moonbeams

11. Materials