DIVERTISSEMENT
05/03/2018 17:56 EST | Actualisé 05/03/2018 17:56 EST

Célébrations à Montréal pour l'Oscar d'effets visuels de «Blade Runner 2049»

«Un moment mémorable», pour le producteur d'effets visuels Adam O'Brien-Locke.

THE CANADIAN PRESS/HO - Rodeo FX *MANDATORY CREDIT

Le producteur d'effets visuels Adam O'Brien-Locke ne voulait pas laisser une erreur comme celle qui avait déclaré vainqueur «La La Land» («Pour l'amour d'Hollywood), l'an dernier, ruiner la soirée des Oscars qu'il avait organisée chez lui à Montréal.

Lorsque «Blade Runner 2049» a été nommé gagnant dans la catégorie des meilleurs effets visuels, dimanche soir, Adam O'Brien-Locke a attendu quelques instants pour s'assurer que ce n'était pas une erreur.

«Je craignais qu'ils aient peut-être nommé le mauvais film comme ils l'avaient fait l'an dernier», a-t-il raconté dans une entrevue téléphonique, lundi, en référence à l'erreur qui a conclu les Oscars l'an dernier.

«J'ai été heureux de constater que c'était véritablement "Blade Runner 2049".»

Adam O'Brien-Locke fait partie d'un groupe de 80 personnes du studio montréalais RodeoFX ayant joué un rôle majeur dans la création des effets spéciaux du film du réalisateur québécois Denis Villeneuve.

Il ne fait toutefois pas, techniquement, partie des gagnants des Oscars, puisque seuls les superviseurs des studios sont inclus dans les nominations. Le prix est donc allé aux superviseurs John Nelson, Paul Lambert, Richard R. Hoover et Gerd Nefzer.

Pendant son discours de remerciement, Richard R. Hoover a toutefois remercié ses «amis à Montréal», ajoutant: «Merci beaucoup, c'est pour vous.»

Adam O'Brien-Locke raconte que ce moment lui a donné un sentiment de fierté pour tout ce que RodeoFX a accompli pour ce film.

«Plusieurs personnes ont contribué aux effets visuels (...) et ont mis leur coeur à l'écran», a-t-il confié.

Bien qu'il n'ait pas été invité à la cérémonie à Hollywood, il affirme que la soirée de dimanche a été un moment mémorable passé avec sa famille et ses amis.

«Oui, bien sûr, il y a de la neige au sol et j'étais sans doute en pantalons molletonnés plutôt qu'en smoking, mais nous avons tout de même pu faire notre propre fête, notre propre célébration, ici au Canada.»

VOIR AUSSI: