DIVERTISSEMENT
04/03/2018 11:35 EST | Actualisé 04/03/2018 14:42 EST

Jimmy Kimmel anime les Oscars pour une deuxième année consécutive

Il assure qu'il n'avait rien à voir avec l'historique mélange d'enveloppes qui a eu lieu l'an dernier.

Joshua Roberts / Reuters

Jimmy Kimmel se dit prêt pour une deuxième expérience à la barre des Oscars

Jimmy Kimmel montera sur la scène des Oscars comme animateur pour la deuxième année consécutive, et il s'y rendra en ayant une certitude: il n'avait rien à voir avec l'historique mélange d'enveloppes qui a eu lieu l'an dernier.

"Cette partie de la cérémonie en est une sur laquelle je n'ai absolument aucune influence, assure-t-il, et je suis très content de cela."

L'animateur de 50 ans a discuté avec l'Associated Press de ses plans sur la partie de la cérémonie qu'il pourra contrôler, dimanche.

---

AP: Alors, quelle catégorie aura droit à la mauvaise enveloppe cette année?

Jimmy Kimmel: Cette année, nous allons utiliser de mauvaises enveloppes dans plusieurs catégories, juste pour créer du suspens. Puis, nous allons nous rendre dans la foule pour enlever des Oscars aux gens.

AP: Quelle est la plus grande leçon que vous retirez de votre expérience de l'an dernier?

Jimmy Kimmel: La chose la plus importante que j'ai apprise l'an dernier, en plus de ne pas utiliser plusieurs enveloppes - et peut-être qu'un code de couleur serait une bonne idée? C'est tout ce que j'ai appris en fait. Vous acquérez de l'expérience lorsque vous faites quelque chose comme ça. J'ai animé les Emmy et ça s'est bien passé. Puis, je les ai animés une deuxième fois et ça s'est encore mieux passé. Et j'ai l'impression d'avoir maintenant une certaine expérience et de savoir comment la foule réagit - parce qu'il faut sentir comment est la foule - et je crois que j'ai une meilleure idée de ce qui fonctionnera et ce qui ne fonctionnera pas.

AP: (Les États-Unis) ont connu une année difficile, et vous aussi, personnellement. Comment allez-vous arriver à adopter le bon ton?

Jimmy Kimmel: Je souhaite accomplir deux choses: faire rire les gens et rendre correctement hommage aux gens qui ont rêvé toute leur vie à cette soirée, leur permettre de l'apprécier et les laisser dire ce qu'ils ont à dire. S'ils ont quelque chose à partager, j'espère qu'ils le partageront. Il y a plusieurs sujets valables dont on peut discuter pendant la soirée.

AP: En parlant de sujets allant des fusillades de masse aux problèmes de santé de votre fils, vous avez vraiment montré qui vous êtes pendant votre talk-show. Quelle partie de cela allez-vous apporter aux Oscars?

Jimmy Kimmel: J'essaie toujours d'être sincère. J'ai une philosophie et c'est: ne dites rien que vous ne croyez pas (...) J'essaie simplement d'être sincère, même quand je blague. Et je suis là pour faire des blagues, en grande partie. Mais s'il y a un moment où (...) j'ai quelque chose de sérieux à partager, je le ferai. Je crois aussi que nous donnerons aux présentateurs et aux gagnants l'occasion de le faire aussi. Je dois me rappeler tous les jours que la soirée ne tourne pas autour de moi, elle tourne autour des gens qui sont là pour gagner les prix.

AP: Dans vos rêves les plus fous, quel souvenir voudriez-vous que les gens gardent de la soirée?

Jimmy Kimmel: J'espère seulement que les gens se diront: "C'était une bonne soirée, d'un bout à l'autre, du début à la fin. C'était drôle. C'était émouvant." Je ne veux pas que les gens fassent craquer leur cou. Si je vois ça, je saurai que j'ai échoué.

Jimmy Kimmel se dit prêt pour une deuxième expérience à la barre des Oscars.

Jimmy Kimmel montera sur la scène des Oscars comme animateur pour la deuxième année consécutive, et il s'y rendra en ayant une certitude: il n'avait rien à voir avec l'historique mélange d'enveloppes qui a eu lieu l'an dernier.

"Cette partie de la cérémonie en est une sur laquelle je n'ai absolument aucune influence, assure-t-il, et je suis très content de cela."

L'animateur de 50 ans a discuté avec l'Associated Press de ses plans sur la partie de la cérémonie qu'il pourra contrôler, dimanche.

---

AP: Alors, quelle catégorie aura droit à la mauvaise enveloppe cette année?

Jimmy Kimmel: Cette année, nous allons utiliser de mauvaises enveloppes dans plusieurs catégories, juste pour créer du suspens. Puis, nous allons nous rendre dans la foule pour enlever des Oscars aux gens.

AP: Quelle est la plus grande leçon que vous retirez de votre expérience de l'an dernier?

Jimmy Kimmel: La chose la plus importante que j'ai apprise l'an dernier, en plus de ne pas utiliser plusieurs enveloppes - et peut-être qu'un code de couleur serait une bonne idée? C'est tout ce que j'ai appris en fait. Vous acquérez de l'expérience lorsque vous faites quelque chose comme ça. J'ai animé les Emmy et ça s'est bien passé. Puis, je les ai animés une deuxième fois et ça s'est encore mieux passé. Et j'ai l'impression d'avoir maintenant une certaine expérience et de savoir comment la foule réagit - parce qu'il faut sentir comment est la foule - et je crois que j'ai une meilleure idée de ce qui fonctionnera et ce qui ne fonctionnera pas.

AP: (Les États-Unis) ont connu une année difficile, et vous aussi, personnellement. Comment allez-vous arriver à adopter le bon ton?

Jimmy Kimmel: Je souhaite accomplir deux choses: faire rire les gens et rendre correctement hommage aux gens qui ont rêvé toute leur vie à cette soirée, leur permettre de l'apprécier et les laisser dire ce qu'ils ont à dire. S'ils ont quelque chose à partager, j'espère qu'ils le partageront. Il y a plusieurs sujets valables dont on peut discuter pendant la soirée.

AP: En parlant de sujets allant des fusillades de masse aux problèmes de santé de votre fils, vous avez vraiment montré qui vous êtes pendant votre talk-show. Quelle partie de cela allez-vous apporter aux Oscars?

Jimmy Kimmel: J'essaie toujours d'être sincère. J'ai une philosophie et c'est: ne dites rien que vous ne croyez pas (...) J'essaie simplement d'être sincère, même quand je blague. Et je suis là pour faire des blagues, en grande partie. Mais s'il y a un moment où (...) j'ai quelque chose de sérieux à partager, je le ferai. Je crois aussi que nous donnerons aux présentateurs et aux gagnants l'occasion de le faire aussi. Je dois me rappeler tous les jours que la soirée ne tourne pas autour de moi, elle tourne autour des gens qui sont là pour gagner les prix.

AP: Dans vos rêves les plus fous, quel souvenir voudriez-vous que les gens gardent de la soirée?

Jimmy Kimmel: J'espère seulement que les gens se diront: "C'était une bonne soirée, d'un bout à l'autre, du début à la fin. C'était drôle. C'était émouvant." Je ne veux pas que les gens fassent craquer leur cou. Si je vois ça, je saurai que j'ai échoué.

À voir aussi: