DIVERTISSEMENT
03/03/2018 18:04 EST | Actualisé 03/03/2018 18:04 EST

Une course plus serrée que jamais pour l'Oscar du meilleur film

Cinq films ont cette fois une véritable chance de remporter le grand prix de la soirée.

Christopher Polk via Getty Images

Même en tenant pour acquis que la bonne enveloppe sera ouverte à la fin de la cérémonie des Oscars, dimanche, on peut déjà s'attendre à ce que le dernier moment de la soirée soit haut en couleur.

Généralement, à l'approche des Oscars, un favori a réussi à se démarquer de la liste des finalistes pour le prix du meilleur film, après des mois de remises de prix par les différents groupes de critiques et les guildes. Parfois, on a un favori et un ou deux films qui pourraient venir brouiller les cartes.

Mais pas cette année.

Cinq films ont cette fois une véritable chance de remporter le grand prix de la soirée: The Shape of Water (La forme de l'eau), Three Billboards Outside Ebbing, Missouri (Trois affiches tout près d'Ebbing, Missouri), Get Out, Dunkirk (Dunkerque) et Lady Bird.

Rarement la course au plus prestigieux des Oscars a-t-elle été aussi serrée. Un an après que Moonlight, de Barry Jenkins, a démoli les prédictions qui donnaient La La Land (Pour l'amour d'Hollywood) vainqueur, les experts hésitent à déclarer d'avance un gagnant.

«C'est très, très, très imprévisible, estime la blogueuse de longue date Sasha Stone, du site Awards Daily. C'est une année où je préférerais m'abstenir (de faire des prédictions). Je n'ai aucune idée de qui l'emportera.»

La majorité des autres catégories principales semblent être gagnées d'avance. Frances McDormand (Three Billboards), Gary Oldman (Darkest Hour/L'heure la plus sombre), Allison Janney (I, Tonya/Moi, Tonya) et Sam Rockwell (Three Billboards) sont nettement favoris dans leur catégorie respective. Guillermo del Toro (The Shape of Water) devrait l'emporter du côté de la réalisation.

Mais dans l'ultime catégorie de la soirée, le chaos règne.

Les raisons de cette incertitude varient, mais un constat revient: plus personne ne semble savoir à quoi ressemble «un film fait pour les Oscars».

Les 90e Oscars ressemblent peut-être, en surface, aux 89 qui les ont précédés. Mais derrière les apparences, tout s'est transformé. Au cours des deux dernières années, l'académie du cinéma a ajouté environ le cinquième de ses membres, ce qui a permis de diversifier le vote. Au même moment, la personne la plus responsable des campagnes de promotion modernes en vue des Oscars - Harvey Weinstein - a dû quitter l'institution à laquelle il était jusque-là largement associé.

Les membres votants sont différents. Certains des joueurs les plus importants sont différents. Et les films sont, eux aussi, différents.

«C'est une année où des films non conventionnels se retrouvent finalistes, explique Scott Feinberg, spécialiste des remises de prix au Hollywood Reporter. Certains des films semblent davantage tirés du moule qui faisait les gagnants des Oscars il y a plusieurs années. «Darkest Hour et The Post (Le Post) sont exactement le genre de films qui plaisaient à l'académie dans le passé. Mais l'académie d'aujourd'hui n'est plus la même que celle qui favorisait ce type de films. Et on retrouve maintenant des films qui n'auraient jamais été nommés dans le passé, je crois, parce qu'ils auraient été perçus comme étant des films de genre, par exemple The Shape of Water et Get Out».

The Shape of Water a la feuille de route la plus impressionnante, avec des prix des guildes des producteurs et des réalisateurs, et le film mène le bal au chapitre des nominations, avec 13. Il lui manque toutefois un ingrédient crucial. Malgré une distribution impressionnante incluant trois acteurs nommés pour des prix d'interprétation (Sally Hawkins, Octavia Spencer, Richard Jenkins), The Shape of Water n'a pas obtenu le prix de la meilleure distribution remis par la Guilde des acteurs (SAG), une récompense obtenue par chacun des gagnants de l'Oscar du meilleur film au cours des 22 dernières années.

Même Moonlight, préféré au favori La La Land l'an dernier, avait confirmé la tendance, le film ayant été au préalable couronné du prix de la meilleure distribution par la SAG.

Les acteurs forment la plus grande branche de l'académie et leur choix, cette année, semble plutôt être Three Billboards de Martin McDonagh, qui a raflé le prix de la meilleure distribution de la SAG et celui du meilleur film aux British Film Academy Awards. Le long métrage a toutefois récemment commencé à cumuler les commentaires négatifs, certains critiquant l'intrigue du policier raciste interprété par Sam Rockwell. L'omission de Martin McDonagh dans la catégorie de la réalisation permet de croire que la victoire du film n'est pas assurée.

Get Out de Jordan Peele et Lady Bird de Greta Gerwig sont tous les deux des premiers films qui pourraient faire l'histoire, soit pour les Noirs, soit pour les femmes. Cependant, ni l'un ni l'autre n'a obtenu de nomination dans les catégories plus techniques et ils ont généralement perdu aux mains de The Shape of Water ou Three Billboards dans les autres remises de prix.

De son côté, Dunkirk tentera de devenir le premier long métrage en 85 ans à être sacré meilleur film sans avoir reçu de nomination pour son scénario et ses interprètes.

Le pari le plus sûr demeure sans doute The Shape of Water. «Mais les gens ont de la difficulté avec le poisson, note Sasha Stone. Ce n'est pas vraiment un poisson, c'est une sorte de mammifère. Mais les gens ont de la difficulté avec lui.»

C'est donc dire que le plus important prix du gala des Oscars le plus imprévisible de l'histoire récente pourrait dépendre de ce que pensent les membres votants de l'académie des prouesses sexuelles d'un homme-poisson. Il faudra donc retenir notre souffle lorsque la dernière enveloppe sera ouverte, dimanche