Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La photo de cette enfant admirant le portait de Michelle Obama sème l'émoi

Parfois, une image vaut bien plus que mille mots.

Parfois, une image vaut bien plus que mille mots.

Comme cette photo d'une fillette âgée de 2 ans, nommée Parker, qui admire le portrait de l'ancienne première dame Michelle Obama.

Ben Hines, 37 ans, originaire de Caroline du Nord, a capturé ce moment inspirant en visitant la National Portrait Gallery à Washington D.C. Il a partagé l'image de la fille, qu'il ne connaissait pas, sur Facebook.

«C'était si émouvant pour moi de voir cette belle petite fille regarder le magnifique portrait d'une femme puissante», a déclaré Hines à BuzzFeed. «J'étais tellement ravi d'avoir été au bon endroit au bon moment.»

La mère de Parker, Jessica Curry, a déclaré que sa fille «voulait juste regarder» la peinture. «Elle était fascinée.»

La photo de Hines a attiré l'attention de Sherald. L'artiste basée à Baltimore a déclaré sur Instagram que l'image lui avait fait «ressentir toutes sortes d'émotions».

Le portrait de Michelle Obama par Sherald a été dévoilé en même temps que celui de Barack Obama réalisé par Kehinde Wiley à la galerie le mois dernier.

Durant la cérémonie, Michelle Obama a affirmé qu'elle «pensait à tous les jeunes, en particulier les filles et les femmes de couleur, qui dans les années à venir viendront à cet endroit et regarderont vers le haut. Elles verront une image de quelqu'un qui leur ressemble».

La photo de Hines a été accueillie avec enthousiasme sur Twitter. Les gens l'ont félicité pour avoir réussi à illustrer l'importance de cette oeuvre.

«Plus que de simples mots ne pourront jamais exprimer.»

«Cette image est si importante. C'est une chose de se faire dire qu'on est capable de grandes choses. C'est une autre d'en voir les preuves.»

«Cette petite fille qui observe le portrait de Michelle Obama est tout ce qui est juste quand tout va mal.»

«Je pense aussi à tous les jeunes ... qui verront une image de quelqu'un qui leur ressemble accroché au mur dans cette grande institution américaine. Je connais l'impact que cela aura sur leur vie, parce que j'étais l'une de ces filles.»

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l'anglais.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.