NOUVELLES
03/03/2018 20:47 EST | Actualisé 03/03/2018 20:47 EST

Cinq moments marquants du match entre le Canadien et les Bruins

Le Canadien et les Bruins se sont étudiés en début de match, mais c'est l'équipe locale qui a obtenu la première bonne occasion de marquer.

USA Today Sports / Reuters

Voici cinq moments marquants du match disputé samedi soir au TD Garden entre les Bruins de Boston et le Canadien de Montréal.

À en faire des cauchemars

Le Canadien et les Bruins se sont étudiés en début de match, mais c'est l'équipe locale qui a obtenu la première bonne occasion de marquer. David Pastrnak a profité d'un cafouillage défensif pour orchestrer une descente à deux contre zéro. Brad Marchand a hérité du disque, il l'a remis à Riley Nash et ce dernier l'a envoyé de l'autre côté à Pastrnak, qui suivant bien le jeu. Le franc-tireur des Bruins a cependant lancé la rondelle directement sur le poteau à la droite du gardien du Bleu-blanc-rouge Antti Niemi, et ce, même s'il avait un filet complètement ouvert.

Une habitude pour Gallagher

Il est souvent dit que Brendan Gallagher est la bougie d'allumage du Tricolore. Le petit attaquant a encore une fois fait des siennes en marquant le premier but de la rencontre, comme il l'avait fait la veille contre les Islanders de New York. Gallagher a intercepté une passe en zone neutre de Kevan Miller et il a effectué une percée en zone adverse. Voyant le défenseur des Bruins Torey Krug devant lui, le numéro 11 du Canadien a lancé le disque près des jambières de Krug et la rondelle a terminé son élan dans la lucarne, par-dessus le bloqueur d'Anton Khudobin.

Domination des Bruins

Les Bruins ne sont pas dans la course au premier rang de l'Association Est pour rien. Malgré un retard de 1-0 après 20 minutes, la troupe de Bruce Cassidy a mis la pédale au plancher au deuxième vingt et ils ont complètement dominé l'engagement. Le gardien du Canadien Antti Niemi a cependant réalisé quelques beaux arrêts, dont quelques-uns de façon peu orthodoxe, et il a aidé ses coéquipiers à conserver leur mince priorité d'un but. Les Bruins menaient 13-4 au chapitre des tirs à la mi-période et ils ont manoeuvré dangereusement dans la zone ennemie à plusieurs reprises. Lorsque leurs adversaires tentaient de se lancer à l'attaque, c'est Anton Khudobin qui fermait la porte, notamment aux dépens de Logan Shaw et Alex Galchenyuk.

Niemi dit non

Après avoir fermé la porte lors d'un désavantage numérique de deux joueurs en deuxième période, Antti Niemi s'est à nouveau dressé devant les Bruins lors du dernier tiers. Gardant le fort derrière une brigade défensive essoufflée, le Finlandais a effectué quelques arrêts de qualité, bloquant des tirs de David Pastrnak, David Backes avant de sortir la jambière devant Rick Nash. Niemi a fait face à pas moins de 17 lancers au troisième engagement et son brio a permis au Canadien d'espérer l'emporter contre la deuxième formation de l'Association Est.

Marchand fait plaisir à la foule

Quelques minutes après avoir vu son coéquipier Jake DeBrusk créer l'égalité en avantage numérique dans les dernières minutes de la troisième période, Brad Marchand a semé l'hystérie au TD Garden en procurant la victoire aux Bruins en prolongation. Profitant de la fatigue dans le camp du Canadien, Marchand a d'abord décoché un tir qui a été bloqué par Antti Niemi et il s'est ensuite emparé de son retour pour revenir devant le filet et tenter sa chance une deuxième fois. Son lancer a été partiellement bloqué par le gardien du Bleu-blanc-rouge et la rondelle a glissé doucement derrière la ligne rouge.