NOUVELLES
02/03/2018 21:27 EST | Actualisé 02/03/2018 21:28 EST

Les manuels de médecine manqueraient de diversité ethnique

«Les minorités de couleur pourraient recevoir ainsi des soins de moins bonne qualité».

YanC via Getty Images

Une étude suggère que les manuels de médecine utilisés largement par les professionnels de la santé en Amérique du Nord ignorent à peu près totalement les minorités de couleur, qui pourraient recevoir ainsi des soins de moins bonne qualité.

L'étudiante en sociologie Patricia Louie réalise actuellement à l'Université de Toronto sa thèse de doctorat sur les inégalités dont peuvent souffrir les patients de couleur.

Mme Louie demande par exemple comment les médecins peuvent diagnostiquer correctement un cancer de la peau chez une personne noire alors que les manuels présentent presque exclusivement des photographies de patients blancs.

Elle soutient que selon une autre étude, les Noirs sont ainsi plus à risque que les Blancs de succomber à un cancer de la peau avant même d'être diagnostiqués — même si les Noirs sont moins touchés que les Blancs par ce type de cancer.

La doctorante a analysé plus de 4000 images contenues dans quatre manuels couramment utilisés dans les facultés de médecine d'Amérique du Nord. Dans l'un de ces manuels, elle n'a trouvé qu'un pour cent d'images représentant une personne à la peau sombre; le manuel qui en contenait le plus affichait une fréquence de cinq pour cent.

Les résultats de cette étude sont publiés dans le dernier numéro de la revue «Social Science and Medicine».

Selon Mme Louie, les manuels contiennent ainsi très peu d'images de patients à la peau sombre atteints d'un des six cancers courants en Amérique du Nord. Les étudiants en médecine n'ont donc pas l'occasion de se familiariser avec l'aspect de ces cancers chez certains patients.