NOUVELLES
01/03/2018 07:56 EST | Actualisé 01/03/2018 07:57 EST

Poutine vante les nouvelles armes nucléaires «indestructibles» de la Russie

Des armes impossibles à intercepter?

Getty Images

La Russie dispose maintenant de nouvelles armes nucléaires stratégiques impossibles à intercepter, a annoncé jeudi le président Vladimir Poutine.

Cette percée technologique, si elle s'avère, pourrait renforcer la puissance du Kremlin sur l'échiquier mondial et relancer la course aux armements.

M. Poutine a déclaré lors de son discours sur l'état de la nation que ces armes incluent un missile de croisière nucléaire, un drone sous-marin nucléaire et un nouveau missile hypersonique qui serait sans équivalent ailleurs dans le monde. Il a dit que ce nouvel arsenal rend «inutiles» les défenses antimissiles de l'OTAN et qu'il met effectivement fin à ce qu'il a décrit comme étant les efforts de l'Occident pour freiner le développement de la Russie.

M. Poutine devrait facilement remporter un nouveau mandat présidentiel de six ans lors des élections du 18 mars.

Il a assuré que la portée du nouveau missile de croisière nucléaire testé l'automne dernier est «pratiquement illimitée». Il a ensuite ajouté que sa vitesse et sa manœuvrabilité lui permettent de défoncer n'importe quel système antimissiles.

M. Poutine a dit que le drone sous-marin à grande vitesse dispose également d'une portée «intercontinentale» et qu'il peut emporter une ogive nucléaire capable de cibler des porte-avions ou des installations côtières. Il a affirmé que sa vitesse et la profondeur à laquelle il circule le rendent invulnérable.

Les essais du réacteur nucléaire miniaturisé qui alimente le drone auraient été complétés l'automne dernier.

Le missile hypersonique Avangard volerait à 20 fois la vitesse du son, ce qui lui permettrait de frapper ses cibles «comme un météorite, comme une boule de feu». Un autre missile hypersonique, le Kinzhal, aurait déjà été déployé dans le sud de la Russie; ce missile largué par un avion serait capable de toucher un objectif 2000 kilomètres plus loin.

Un nouveau missile balistique intercontinental lourd, le Sarmat, aurait une portée supérieure et pourrait emporter plus d'ogives nucléaires que son prédécesseur soviétique, que l'Occident avait surnommé «Satan».

M. Poutine a illustré ses propos avec des vidéos et des graphiques des nouvelles armes.

Dans un tout autre ordre d'idée, le président russe a profité de son discours pour promettre de rehausser le niveau de vie des Russes, d'améliorer les systèmes d'éducation et de santé, et de moderniser les infrastructures du pays.

Voir aussi: