NOUVELLES
01/03/2018 09:58 EST | Actualisé 01/03/2018 11:09 EST

Deux autres morts en raison du mauvais temps en Europe

La vague de froid qui sévit en Europe a fait plus d'une cinquantaine de morts.

Le mauvais temps qui frappe l'Europe depuis plusieurs jours a fait au moins deux morts de plus au cours des dernières heures.

La vague de froid qui sévit en Europe a fait plus d'une cinquantaine de morts.

En Suède, une femme qui avait quitté un centre de réfugiés avec ses enfants âgés de 8 et 9 ans a été retrouvée morte dans une forêt du sud du pays. Le quotidien Aftonbladet rapporte que la femme était "mal vêtue" et que sa fille est hospitalisée aux soins intensifs, même si on ne craint pas pour sa vie.

Son fils a été retrouvé sain et sauf mercredi après-midi. Il faisait environ -10 degrés Celsius dans la région à ce moment.

Au Danemark, une femme de 84 ans atteinte de démence est devenue la deuxième victime du froid dans ce pays. La femme, qui était partie de chez elle mercredi soir, a été retrouvée jeudi matin dans un parc de la ville de Roskilde, à l'ouest de Copenhague.

En Macédoine, le gouvernement a demandé aux employeurs d'accorder une journée de congé aux femmes enceintes et aux gens de plus de 60 ans en raison du froid. Le mercure est tombé à -18 Celsius près de la frontière avec la Bulgarie. Une agence gouvernementale a quant à elle rappelé aux entreprises de construction de veiller à la sécurité et au confort de leurs ouvriers.

En France, une quinzaine de dirigeants de la région de Paris ont passé une nuit glaciale à la belle étoile pour attirer l'attention sur le sort des sans-abri. Au moins 13 sans-abri de la région parisienne sont morts depuis le 1er janvier.

De la neige en Europe

La neige a entraîné la fermeture de routes et d'aéroports à travers le Royaume-Uni. Des centaines d'automobilistes sont restés coincés dans leurs voitures pendant la nuit en Écosse, où les responsables ont dit que seuls les employés des services d'urgence devraient circuler. Les aéroports de Glasgow et d'Édimbourg sont fermés, et on rapporte des annulations à Heathrow et ailleurs.

La situation est similaire en France, où Météo France a mis la moitié du pays en garde contre des quantités dangereuses de glace et de neige, des inondations, et des vents violents. Des vols ont été annulés et des écoles fermées, et là aussi des automobilistes sont restés pris au piège. De la neige est tombée sur le nord du pays, mais aussi loin au sud qu'à Montpelier, près de la Méditerranée.

L'aéroport de Genève, en Suisse, a rouvert ses portes après avoir été fermé temporairement. Les responsables ont prévenu que des délais sont probables après avoir reçu une quinzaine de centimètres de neige tôt jeudi.

L'aéroport de Dublin a annoncé l'annulation de tous les vols jusqu'à samedi. Des transporteurs comme Aer Lingus et Ryanair ont décidé de suspendre leurs opérations jeudi après-midi, au moment où l'Irlande attend une puissante tempête. Le transporteur ferroviaire Irish Rail a lui aussi prévenu que ses trains ne rouleront pas avant samedi.

Le premier ministre Leo Varadkar a demandé à la population de rentrer chez elle avant 16 h, heure locale, jeudi, et d'y rester jusqu'à la fin de la tempête. Les météorologues prédisent des blizzards, des vents de 100 kilomètres/heure, des amas de neige et une visibilité nulle. M. Vardakar a prévenu de ne pas sous-estimer les risques pour la vie.