POLITIQUE
28/02/2018 06:59 EST | Actualisé 28/02/2018 07:01 EST

Martine Ouellet veut réparer les pots cassés au Bloc québécois

Le caucus se réunit mercredi matin.

FOTOimage

La chef du Bloc québécois, Martine Ouellet, est prête à offrir une main tendue à ses sept députés dissidents pour dénouer la crise qui secoue son parti depuis trois jours.

Les dix députés bloquistes et leur chef doivent se réunir mercredi matin pour résoudre l'impasse. Cette rencontre pourrait s'avérer déterminante pour l'avenir de la formation politique puisque certains députés seraient prêts à claquer la porte, selon une source proche du parti.

Martine Ouellet et sa garde rapprochée ont travaillé tard en soirée mardi pour préparer la proposition qui sera soumise au caucus. Cette proposition devrait permettre aux députés de mieux travailler en équipe, mais la chef ne va pas jusqu'à dire si elle changera d'attitude. Les sept députés dissidents lui reprochent son intransigeance.

Le caucus du Bloc québécois est divisé en deux factions, d'un côté les dissidents qui remettent le leadership de Martine Ouellet en question et de l'autre, les trois députés qui l'appuient toujours.

Cette nouvelle crise, la deuxième depuis juin, a été déclenchée par la démission du député Gabriel Ste-Marie de son poste de leader parlementaire à la Chambre des communes, une semaine après le conseil général du parti où Martine Ouellet a prononcé un discours controversé. Elle disait alors sentir de la résistance au sein de son parti.

Voir aussi: