Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Jennifer Lawrence considère Harvey Weinstein comme une «pustule au cul qui ne veut pas partir»

Un peu saoule, J-Law a fait cette comparaison au «Late show» de Stephen Colbert.

Jennifer Lawrence s'en est donné à coeur joie contre l'ancien producteur Harvey Weinstein lors d'une entrevue autour de quelques verres à l'émission de lundi du Late show with Stephen Colbert.

Lawrence a visé Weinstein, qui fait face à de multiples allégations d'inconduite sexuelle, après que ses avocats l'eurent citée elle et l'actrice Meryl Streep en défense légale comme des exemples de femmes qui n'ont pas été harcelées.

Weinstein s'est depuis excusé d'avoir utilisé leurs noms.

Mais Lawrence, qui a enlevé ses souliers et a pris quelques shooters de rhum durant son entrevue avec Colbert, n'oubliera pas Weinstein de sitôt.

«Il est comme cette pustule au cul qui ne veut pas partir», a lancé l'actrice. «Quand est-ce que ça va se terminer?»

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.