DIVERTISSEMENT
27/02/2018 11:23 EST | Actualisé 27/02/2018 11:44 EST

Shakira forcée de payer 31 millions de dollars au fisc espagnol

La chanteuse n'entend toutefois pas en rester là...

Ruben Sprich / Reuters

La chanteuse colombienne Shakira a dû verser plus de 20 millions d'euros (environ 31 millions de dollars canadiens) au fisc espagnol dans le cadre du conflit l'opposant au Trésor, qui lui repproche de ne pas avoir déclaré ses revenus entre 2011 et 2014, rapporte le quotidien El Periodico.

«Le montant déboursé par la chanteuse colombienne correspond à un exercice qui est déjà prescrit (et ne peut faire l'objet de poursuites pénales), celui de 2011, mais que le Trésor lui réclamait par la voie administrative», a affirmé ce quotidien catalan mardi.

Shakira, compagne du défenseur vedette du FC Barcelone Gerard Piqué depuis 2011, a deux enfants avec lui, scolarisés à Barcelone.

La chanteuse aurait versé la somme afin de pouvoir ensuite présenter un recours administratif contre cette décision, assure encore le journal.

Le ministère public enquête toujours en revanche sur les années 2012 à 2014, l'administration des impôts estimant qu'elle aurait dû être, d'un point de vue fiscal, résidente en Espagne, a expliqué mardi un porte-parole du parquet de Barcelone, José Miguel Company.

L'artiste de 41 ans n'est officiellement résidente en Catalogne que depuis 2015. Auparavant, elle était domiciliée aux Bahamas.

Les représentants de Shakira argumentent que l'essentiel de ses revenus était tiré jusqu'en 2014 de ses tournées internationales et qu'elle n'avait pas passé plus de six mois par an en Espagne, seuil au-delà duquel la résidence fiscale est obligatoire.

Le parquet doit indiquer d'ici juin s'il la poursuit pour délits fiscaux.

À voir également :