POLITIQUE
27/02/2018 08:52 EST | Actualisé 27/02/2018 12:19 EST

La CAQ sera représentée par Chantal Rouleau dans Pointe-aux-Trembles

Cette circonscription appartient au PQ depuis sa création, en 1988.

La Presse canadienne/Mario Beauregard
Chantal Rouleau

La Coalition avenir Québec (CAQ) a fait son choix pour sa candidate dans la circonscription de Pointe-aux-Trembles pour les prochaines élections provinciales du 1er octobre prochain.

Chantal Rouleau se présentera dans ce comté qui est un château fort péquiste, a annoncé la CAQ lors d'une conférence de presse, mardi matin.

Mme Rouleau est actuellement la mairesse de l'arrondissement Rivière-des-Prairies—Pointe-aux-Trembles. Elle faisait partie d'Équipe Coderre, parti qui se nomme maintenant Ensemble Montréal.

Chantal a l'expérience et la force pour faire entendre la voix de Montréal dans un gouvernement de la CAQ.François Legault

Elle est en politique municipale depuis 2010. Avant de se joindre à Denis Coderre, la femme de 58 ans a porté les couleurs de Vision Montréal.

La CAQ estime marquer un «grand coup» en recrutant Mme Rouleau, qui a remporté sa troisième élection comme mairesse avec plus de 57% des voix.

«Chantal possède un grand bagage d'expérience en gestion et en politique, en plus d'avoir a été une femme d'affaires. Et comme élue de Montréal, elle a non seulement géré son arrondissement, mais elle a aussi siégé au Comité exécutif de la Ville. C'est donc une femme de grande expérience, qui sait obtenir des résultats», a fait valoir le chef François Legault.

La CAQ courtise les Montréalais

La CAQ en mène large dans le 450, mais a de la difficulté à s'imposer dans le 514. M. Legault estime que la candidature de l'actuelle mairesse lance un «message fort et clair aux Montréalais».

«Nous sommes sérieux, soutient le chef. Montréal peut et doit faire partie du changement. Et comme vous pouvez l'imaginer, Chantal a l'expérience et la force pour faire entendre la voix de Montréal dans un gouvernement de la CAQ.»

Mme Rouleau compte faire du transport collectif sa priorité dans l'est de l'île de Montréal si elle est élue le 1er octobre prochain.

«Notre arrondissement a été abandonné par les libéraux, déplore-t-elle. Cette époque tire à sa fin. Un gouvernement de la CAQ est prêt à étudier toutes les possibilités de projets pour trouver la solution la plus avantageuse au meilleur coût possible.»

Une investiture à suivre au PQ

La circonscription de Pointe-aux-Trembles est représentée par la députée du Parti québécois (PQ) Nicole Léger depuis décembre 1996. Mme Léger ne sollicitera pas un autre mandat.

Jean-Martin Aussant a officialisé mardi qu'il sera candidat à l'investiture dans cette circonscription. Mais il n'est pas le seul. Le président de la Société Saint-Jean-Baptiste, Maxime Laporte, a déjà fait savoir qu'il voulait être le candidat du PQ dans Pointe-aux-Trembles.

Cette circonscription appartient au PQ depuis sa création, en 1988.

À voir également:

Les députés provinciaux qui quittent la vie politique en 2018