NOUVELLES
26/02/2018 15:59 EST | Actualisé 26/02/2018 15:59 EST

Voici ce à quoi ressemblera un voyage en train hyperloop de Virgin... à 1125 km/h

À des années-lumières du train de banlieue de Montréal!

La compagnie Virgin Hyperloop One et l'Autorité des routes et des transports (ART) de Dubaï ont dévoilé un impressionnant modèle de la nacelle qui pourrait éventuellement transporter des passagers à des vitesses frôlant le 1125 km/h.

Les nacelles, à l'intérieur spacieux et luxueux, ressemblent davantage à une cabine de classe affaires sur un 747 qu'un standard train de banlieue.

Christopher Pike / Reuters

L'hyperloop progresse lentement mais sûrement depuis l'idée lancée par Elon Musk jusqu'à la réalité, une alternative aux trains que nous utilisons aujourd'hui.

Virgin Hyperloop One n'est seulement qu'une des compagnies qui développent l'idée de Musk et grâce à un partenariat avec l'ART de Dubaï et Bombay, cette première commence déjà à travailler sur ce à quoi ressemblerait le voyage dans une de ces machines futuristiques.

Christopher Pike / Reuters

Le concept derrière l'hyperloop est remarquablement simple: la lévitation électromagnétique.

En faisant léviter les nacelles, la friction causée par les roues est réduite ce qui ensuite augmente massivement la vitesse. Pour ensuite réduire la friction à presque rien, les nacelles sont placées à l'intérieur d'un tube scellé sous vide.

Ultimement, en combinant les deux technologies, vous avez un système de transport qui pourrait théoriquement voyager à une vitesse oscillant entre 1125 km/h et 1285 km/h.

Christopher Pike / Reuters

Sans surprise, l'idée que l'on pourrait transporter des humains d'un côté d'un pays à un autre en un temps record a capturé l'imaginaire de quelques compagnies.

Ainsi, il y a de nombreux projets en cours pour essayer de perfectionner le concept de l'hyperloop et elles sont toutes en course pour y arriver en premier.

Alors que Hyperloop One pourrait avoir l'appui de villes importantes, ce n'est pas la seule entreprise cherchant à gagner cette course. Hyperloop Transportation Technologies travaille déjà avec plusieurs villes américaines sur la faisabilité de l'implantation de la technologie à travers l'Amérique du Nord.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Royaume-Uni a été traduit de l'anglais.