NOUVELLES
26/02/2018 22:58 EST | Actualisé 26/02/2018 22:59 EST

Une nouvelle défaite pour le Canadien

Couturier marque en fusillade.

Icon Sportswire via Getty Images

Sean Couturier a trouvé le fond du filet lors de la sixième ronde de tirs de barrage et les Flyers de Philadelphie ont défait le Canadien de Montréal 1-0 lundi soir au Centre Bell.

Couturier a battu Charlie Lindgren avec un tir du côté du bâton, comme l'avait fait Jakub Voracek lors de la troisième ronde. Le but de Voracek avait permis de prolonger la session de fusillade.

Auparavant, Paul Byron avait donné l'avantage au Canadien en déjouant Petr Mrazek dans la partie supérieure droite. Il s'agissait de son troisième but dans de telles circonstances cette saison.

La défaite, une deuxième d'affilée du Canadien en tirs de barrage, est la neuvième par voie de blanchissage, ce qui égale un record d'équipe édité en six autres occasions, dont en 2010-2011.

Les Flyers, qui n'ont pas perdu en temps réglementaire depuis le 2 janvier au New Jersey, ont inscrit un sixième gain consécutif.

Le Canadien complétera son périple de quatre matchs à domicile en accueillant les Islanders de New York, mercredi, dans un match qui doit commencer à 19 h.

Par la suite, les hommes de Claude Julien entameront une séquence de six parties en dix jours à l'étranger à commencer par un match retour contre les Islanders à Brooklyn.

Le Canadien aura des escales à Boston, au New Jersey, à Sunrise,

à Tampa et à Columbus.

Départ amorphe du Canadien

À sa première sortie dans la LNH depuis le 21 novembre à Dallas, Lindgren, qui a fait face à un total de 33 tirs, a dû être alerte pendant les 20 premières minutes de jeu pendant lesquelles ses coéquipiers ont été pour le moins amorphes.

Pendant cette première période, les Flyers ont dirigé dix rondelles vers le gardien américain, dont deux particulièrement dangereux décochés coup sur coup, par Sean Couturier et Travis Konecny, en fin d'engagement.

De leur côté, les joueurs du Canadien n'ont récolté que trois tirs sur Petr Mrazek, un gardien qu'ils avaient envoyé aux douches en marquant cinq buts sur 25 tirs, en une trentaine de minutes d'action, dans une victoire de 10-1 contre les Red Wings de Detroit.

Graduellement, la troupe de Claude Julien a imposé son rythme et a contrôlé le jeu pendant les neuf dernières minutes de jeu lors desquelles les visiteurs n'ont pas été capable de diriger une seule rondelle vers Lindgren.

Le Canadien a inscrit les neuf derniers tirs de la période médiane, dont plusieurs sur lesquels Mrazek a dû se surpasser. Byron, entre autres, pensait l'avoir déjoué lors d'une incursion à deux contre un avec Phillip Danault mais le bâton du gardien tchèque est venu sauver les meubles pour les Flyers.

Lorsque la troisième période a commencé, les Flyers ont repris l'avantage du jeu et après huit minutes, il avait amassé six tirs sur Lindgren contre un seul par le Canadien.

Le Tricolore a tenu le coup lors d'une punition mineure à Jonathan Drouin alors qu'il restait un peu plus de six minutes à jouer au troisième vingt.

En prolongation, le Canadien et les Flyers se sont échangé des occasions de mettre fin à la rencontre mais plusieurs des tirs ont raté la cible.

Les Flyers ont raté une belle chance quand Konecny a frappé le poteau, à mi-chemin de la période, et une meilleure encore avec 18,8 secondes à jouer quand Claude Giroux a été frustré par Lindgren.

Entre-temps, Danault et Jonathan Drouin avaient testé Mrazek qui a fait deux beaux arrêts de la mitaine.

Le gardien des Flyers a terminé le match avec 28 arrêts.