DIVERTISSEMENT
26/02/2018 06:03 EST | Actualisé 26/02/2018 09:24 EST

Simon Olivier Fecteau n’a pas apprécié les propos de Léane Labrèche-Dor sur le «Bye Bye»

«C’est la seule critique qui m’a fait chier», a-t-il lancé.

Léane Labrèche-Dor a publiquement affirmé ses réserves devant le dernier Bye Bye, soutenant que la rétrospective de fin d'année n'avait pas suffisamment abordé le mouvement #MoiAussi, compte tenu de l'impact de ce dernier. Elle s'était ouverte à cet égard à Tout le monde en parle, le 14 janvier.

Profitant de la même tribune, dimanche, et confronté aux dires de sa collègue par l'animateur Guy A. Lepage, Simon Olivier Fecteau n'a pas hésité à avouer qu'il avait été dérangé par cette critique de Léane Labrèche-Dor.

«De toutes les critiques qu'on a eues - on en a eu beaucoup de bonnes, quelques mauvaises – c'est la seule critique qui m'a fait chier, a lancé Simon Olivier Fecteau, sans détour. Pas pour son opinion ; parce qu'on a engagé Léane comme comédienne dans le Bye Bye! Et elle joue dans SNL, qui est une émission à sketchs. (...) Moi, si j'étais dans sa position, je ne critiquerais pas, mettons, mes confrères-consoeurs comme ça...»

«Cela dit, elle a le droit. C'est vraiment correct, mais c'a fait comme : come on, pour vrai, là?»

Le créateur a enchaîné avec son propre point de vue sur la présence de la vague #MoiAussi dans sa revue humoristique.

«On n'a pas fait un sketch qui s'appelait «hashtag moi aussi», mais il y a comme trois ou quatre sketchs qui parlent de ça. Dans ma tête, je l'ai couvert. Et notre but, c'est que ça soit drôle. Pour moi, mettons, Éric Salvail qui met son pénis dans la face d'un employé, c'était comme drôle...»

«Tu trouves ça drôle, toi?», est intervenu Dany Turcotte d'un ton moqueur.

«Ouais, a admis Simon Olivier Fecteau en riant. Ouais, je trouvais ça drôle, ça me faisait rire, la façon qu'on (sic) l'a abordé. Je ne voulais pas, soudainement, un moment dramatique. Il est là, il est imprégné de ça, partout... Cela dit, c'est au monde qui décide, (sic) en bout de ligne. Le monde le dira...»

Le Dr Alain Vadeboncoeur a ensuite mis son grain de sel à la conversation sur le Bye Bye en relatant avoir failli (littéralement) mourir de rire en regardant le Bye Bye 2016, et plus particulièrement la parodie de Winston McQuade par Marc Labrèche. Alors atteint d'une pneumonie, il a manqué d'air en riant, et ses proches ont cru que sa fin était arrivée.

L'amour au temps d'Instagram

Nouvellement amoureux, Simon Olivier Fecteau publie beaucoup de photos de sa douce sur Instagram, en s'excusant chaque fois de le faire et en promettant que la prochaine sera la dernière, a constaté Guy A. Lepage.

«C'est-tu parce que t'en reviens pas d'avoir une aussi belle blonde, ou c'est juste parce que t'en reviens pas d'avoir une blonde?», a envoyé ce dernier à la face de son ami Simon Olivier.

«Parce que c'est gossant, le monde qui joue le couple... «Mon couple va bien, mon couple estcute», tout ça, c'est gossant. Et là, je suis rendu cette personne-là! Je ne pensais pas devenir cette personne-là! J'ai juste le goût de le montrer, c'est ma blonde, je suis content...!», adétaillé l'amoureux, avant de préciser, quelques minutes plus tard :

«Les réseaux sociaux, ce n'est pas tant la meilleure affaire au monde, pour les couples. Àtravers les années, c'a n'a pas été une belle affaire dans ma vie, moi. En assumant publiquement que j'ai une blonde, que je l'aime et c'est le fun, c'est la première fois que ça me sert, et je trouve ça le fun. Je trouvais ça juste le fun de le mettre», a terminé Simon Olivier Fecteau.

La nouvelle saison de la web-série En audition avec Simon, qui ne comprend que des épisodes inédits avec Magalie Lépine-Blondeau, Marc Labrèche, Guylaine Tremblay, Antoine Olivier Pilon, Jérémy Gabriel et plusieurs autres, sera en ligne sur Tou.tv ce mardi, 27 février.

Galerie photoBye bye 2017 Voyez les images