26/02/2018 17:55 EST | Actualisé 26/02/2018 17:55 EST

La nouvelle technologie SKYACTIV-X de Mazda expliquée

EcoloAuto

Un texte de Matt St-Pierre

Depuis leurs débuts il y a tout près de 100 ans, Mazda innove par le développement de technologies peu communes et semble souvent aller dans une direction un peu différente du reste de l'industrie.

L'exemple le plus connu est le moteur rotatif et la première génération du système SKYACTIV que nous voyons dans les véhicules neufs de la marque vendus aujourd'hui. C'est d'ailleurs SKYACTIV qui nous intéresse et particulièrement ce qu'il peut faire pour améliorer le rendement du moteur à combustion interne (MCI) traditionnel.

Dans le but d'extirper le maximum du MCI, Mazda a analysé, étudié, et ultimement amélioré ces composantes et son fonctionnement. Le résultat final est la technologie SKYACTIV-X que nous avons eu la chance de découvrir récemment.

Le moteur SKYACTIV-X est certainement impressionnant sur papier. Son rendement énergétique est de 56% ce qui dépasse largement la moyenne de l'industrie qui se situe à environ 35%. Selon Mazda, la prochaine génération de la tant aimée Mazda3, entre autres, devrait être équipée de cette nouvelle motorisation.

EcoloAuto

Jumeler la technologie des moteurs diesels et à essence

Voyons ce nouveau moteur de plus près. Pour commencer, Mazda a augmenté le taux de compression du SKYACTIV-X à un niveau similaire à celui d'un moteur diesel. Cette amélioration permet non seulement de diminuer la consommation de carburant, mais de produire une puissance supérieure, surtout en termes de couple, aux moteurs actuels SKYACTIV-G. De plus, il devrait offrir une meilleure réponse des gaz et garder tout le plaisir de conduire que nous attendons de Mazda.

L'idée est qu'en augmentant le taux de compression, il est possible d'allumer le mélange air-essence dans le cylindre par la simple compression et sans bougie d'allumage. Cela dit, une bougie est tout de même présente afin d'assurer un rendement plus efficace et prévenir les cognements.

Cela se traduit par des spécifications qui ressemblent donc à celles d'un moteur diesel. Le couple est très élevé, mais la consommation est réduite.

La mise en application de SKYACTIV-X

Mazda a mis sur pied leur plan adressant le futur du transport propre. Un figurant principal de ce plan est le MCI car il jouera un rôle important au sein de notre mobilité, du moins pour les vingt prochaines années selon le constructeur japonais. Maintenant plus efficace et éco énergétique que jamais, Mazda a l'intention d'utiliser ce nouveau MCI sous plusieurs formes.

Peu importe qu'il s'agisse d'un véhicule hybride rechargeable, d'un hybride « normal », comme prolongateur d'autonomie sur un véhicule électrique (telle qu'une Volt de Chevrolet) ou comme source d'énergie unique, Mazda voit sa nouvelle technologie être appliquée à plusieurs sauces. Bons nombres de constructeurs ont sauté sur l'électrification sans se pencher sur le moteur à essence, mais du côté de Mazda on croit qu'on n'a pas réussi à soutirer le maximum d'efficacité du moteur traditionnel.

La conduite

C'est en Californie, à Irvine plus précisément, que Mazda nous a invité afin de faire l'essai de prototypes équipés du moteur SKYACTIV-X. Ces voitures camouflées étaient composées de la toute dernière génération du châssis SKYACTIV également, mais surmontées d'une carrosserie de Mazda3 actuelle. Je n'ai pu évaluer la tenue de route comme telle, car le trajet était court et l'emphase était sur le groupe motopropulseur.

EcoloAuto

J'ai pris le volant d'une voiture à transmission manuelle pour commencer. Dès le début, j'ai réalisé que mes attentes étaient trop élevées. Le temps de réponse des gaz était lent et inégal. La venue du couple de 170 lb-pi du moteur à quatre cylindres de 2,0 litres tardait, rendant les accélérations ardues. Ce n'est qu'en fin de journée que j'ai appris que ces mêmes voitures n'étaient pas encore tout à fait mise au point.

En revanche, les Mazda3 dotées de la transmission automatique ont mieux performées. La réponse des gaz était agréable et vive. Je m'attendais tout de même à plus de la part du moteur SKYACTIV-X, mais ce qui est clair est qu'il est pour le moment mieux adapté à une boîte automatique.

Les véhicules conduits n'étaient que des prototypes embryonnaires d'une technologie qui s'avère très prometteuse. Il est intéressant de voir un constructeur tenter d'obtenir le maximum de performances et d'efficacité de la part d'un moteur traditionnel sans sauter tout de suite à l'électrification. Pour ceux et celles qui hésitent à se tourner vers un moteur hybride mais qui désirent réduire au maximum leur facture d'essence, SKYACTIV-X pourrait bien être la solution.

Source: EcoloAuto.com