NOUVELLES
25/02/2018 19:37 EST | Actualisé 25/02/2018 19:38 EST

Le groupe des Médecins québécois pour le régime public s'oppose aux hausses de rémunération

«La seule chose qui semble être immune aux coupes est notre rémunération.»

Le groupe des Médecins québécois pour le régime public (MQRP) s'est opposé dimanche aux hausses de rémunération négociées par les fédérations médicales.

« Ces augmentations sont d'autant plus choquantes que nos collègues infirmières et infirmiers, préposéEs, commis et autres professionnelLEs subissent des conditions de travail très difficiles tandis que nos patientEs vivent avec le manque d'accès aux services requis à cause des coupures draconiennes des dernières années et la centralisation du pouvoir au ministère de la Santé », a écrit le conseil d'administration sur son site internet.

Le groupe MQRP a affirmé « qu'il y a un moyen de redistribuer les ressources du système de santé québécois pour promouvoir la santé de la population et répondre aux besoins des patientEs sans pousser les travailleuses et travailleurs au bout du rouleau ».

Le MQRP a demandé que les hausses salariales des médecins soient plutôt redistribuées afin d'assurer « des services en santé dignes à la population du Québec ».