NOUVELLES
24/02/2018 08:04 EST | Actualisé 24/02/2018 08:04 EST

Tuerie en Floride: des entreprises coupent les ponts avec la NRA

Le mot-clic #BoycottNRA a la cote sur Twitter.

Carlos Garcia Rawlins / Reuters

Dans la foulée de la récente tuerie survenue dans un établissement scolaire de la Floride, certaines entreprises américaines remettent en question leurs investissements, partenariats et autres ententes avec l'industrie des armes à feu et sa porte-parole sur la scène publique, la National Rifle Association (NRA).

Des pétitions en ligne s'en prenant aux compagnies qui proposent des réductions aux membres de la NRA ont commencé à circuler et le mot-clic #BoycottNRA a la cote sur Twitter.

Pour une deuxième journée consécutive vendredi, certaines de ces sociétés, dont les noms apparaissent sur le site de la NRA, ont coupé les ponts avec l'organisation, qui continue à s'opposer farouchement à tout resserrement des règles régissant les armes à feu aux États-Unis.

Parmi ces entreprises figurent la compagnie de location d'automobile Hertz, qui a annoncé sur Twitter qu'elle mettait fin à son programme de réduction pour les membres de la NRA, la compagnie d'assurance MetLife et la société informatique Symantec, qui fabrique notamment l'antivirus Norton.

Ces défections se sont produites un jour après que l'entreprise de location de voiture Enterprise, qui possède aussi Alamo et National, eut révélé qu'elle cesserait dorénavant d'offrir des réductions aux membres de la NRA et que la First National Bank of Omaha, l'une des plus importantes banques privées du pays, eut signalé qu'elle ne renouvellerait pas son entente de carte de crédit Visa avec la NRA.

La fusillade survenue le 14 février à l'école secondaire Marjory Stoneman Douglas à Parkland, au nord de Miami, a coûté la vie à 17 élèves et membres du personnel.

À voir aussi: