DIVERTISSEMENT
24/02/2018 07:22 EST | Actualisé 24/02/2018 07:34 EST

«J'ai appris à communiquer avec les jeux de société» – Mehdi Bousaidan, sur le divan du HuffPost

L'humoriste et porte-parole de «Montréal joue» est venu discuter jeu, intégration et humour.

Mehdi Bousaidan, porte-parole du festival de jeux Montréal joue, a un lien particulier avec les jeux de société. Le jeune humoriste d'origine algérienne affirme en effet que les jeux ont eu un impact sur son intégration et son apprentissage du français alors qu'il était encore tout jeune à l'école.

«Le seul concept qu'on pouvait comprendre, c'était les jeux de société qu'on avait dans les classes», se souvient celui qui parlait arabe à son arrivée au Québec. «C'était comme une manière de communiquer qu'on avait, avant même de parler la langue», souligne-t-il.

En entrevue (vidéo ci-haut), il nous explique aussi qu'il appréciait Twister, de même que pourquoi vous ne devriez pas l'inviter à une partie de Monopoly...

Le festival Montréal joue prend place dans 45 bibliothèques avec plus de 300 activités sur 2 semaines. Le porte-parole assure que tous y trouveront leur compte. Qu'on soit jeune ou vieux, et qu'on soit amateur de jeux vidéo, jeux de société ou jeux de rôle. Le festival mise également à développer la culture du jeu, notamment en amenant les adeptes à comprendre comment fonctionne la conception d'un jeu.

Mehdi Bousaidan a par ailleurs discuté avec nous de ses expériences de tournée au Québec comme humoriste d'origine algérienne.

«C'est un défi et un avantage, a-t-il avancé. C'est vraiment un couteau à double tranchant. C'est sûr qu'il y a l'aspect découverte. On ne connaît pas nécessairement la culture de l'autre. C'est très intéressant à exploiter, surtout quand on sort des grandes villes. Mais c'est sûr que des fois il y a un aspect un peu d'incompréhension, parfois c'est de la peur. Les gens ont cette distance-là avec toi parce qu'ils ne connaissent pas grand-chose de toi.» Mais au final, les avantages l'emportent, fait-il valoir.

L'humoriste qui participera au nouveau festival d'humour Grand Montréal Comédie Fest croit aussi que la nouvelle génération a son mot à dire dans la controverse qui a entouré le festival Juste pour rire.

«Ça crée une cassure entre deux philosophies, deux manières de travailler, deux manières de penser, avance-t-il. C'est bien que la nouvelle génération dise "Non, nous, voilà ce qu'on veut et voilà ce qu'on ne veut pas. Et voilà à quoi on s'attend d'une entreprise".»

Voyez l'entrevue complète dans la vidéo en haut de l'article.

Pour l'horaire complet du festival Montréal joue, qui se tient du 24 février au 11 mars, consultez le site internet de l'événement.