NOUVELLES
24/02/2018 07:10 EST | Actualisé 24/02/2018 07:10 EST

Une athlète russe est disqualifiée après avoir reconnue s'être dopée

On a retracé du Trimetazidine, un médicament conçu pour traiter l'angine et qui affecte le métabolisme, dans ses échantillons.

Arnd Wiegmann / Reuters

Une athlète russe en bobsleigh testée positive à une substance interdite lors des Jeux olympiques de Pyeongchang a reconnue s'être dopée et a été disqualifiée de l'événement.

Le Tribunal arbitral du sport a annoncé, samedi, que Nadezhda Sergeeva a accepté une suspension provisoire, mais se réserve le droit de "demander une annulation ou une réduction" de sa suspension de la compétition attendue.

Sergeeva, qui portait un chandail avec l'inscription "Je ne suis pas dopée" au début des JO, est la deuxième athlète d'origine russe prise avec un échantillon positif à Pyeongchang.

On a retracé du Trimetazidine, un médicament conçu pour traiter l'angine et qui affecte le métabolisme, dans ses échantillons.

L'athlète de curling, Alexander Krushelnitsky a dû renoncer à sa médaille de bronze en double mixte. Il a admis la présence de meldonium dans ses échantillons, malgré qu'il nie avoir consommé volontairement cette substance.

Deux autres athlètes ont été testé positifs depuis le début des JO. Un hockeyeur de la Slovénie, Ziga Jeglic, et un patineur de vitesse du Japon, Kei Saito, ont été expulsé des jeux.

Voir aussi: