NOUVELLES
23/02/2018 18:17 EST | Actualisé 23/02/2018 18:19 EST

La SQ fait le bilan de ses récentes perquisitions visant les Hells Angels

Ces opérations ont permis d'amasser des quantités considérables d'éléments de preuve.

Facebook/Sûreté du Québec

La Sûreté du Québec a fait vendredi le bilan provisoire des multiples perquisitions menées depuis un mois qui visaient les Hells Angels dans plusieurs régions du Québec.

Ces opérations n'ont mené à aucune arrestation pour l'instant, mais ont permis d'amasser des quantités considérables d'éléments de preuve.

Les perquisitions ont ainsi eu lieu le 24 janvier ainsi que mardi, jeudi et vendredi cette semaine, soit une cinquantaine de visites au total, dans les régions de Montréal, de Lanaudière, des Laurentides, de l'Outaouais et, dans le cas de la dernière en lice, à Longueuil en Montérégie.

L'objectif était de démanteler plusieurs réseaux de distribution de stupéfiants qui seraient contrôlés par la bande de motards, selon la SQ.

Lors de ces perquisitions, menées dans des résidences, commerces et entrepôts, les policiers ont saisi 20 kilos de cocaïne, 2,3 millions $ en argent comptant, près de 200 000 comprimés de drogue de synthèse, 34 armes à feu, dont 11 armes de poing. Des vestes pare-balles, des items aux couleurs des Hells et de l'équipement pour fabriquer des comprimés.

Durant ces opérations, pas moins de 300 policiers ont oeuvré sous le parapluie de l'Escouade nationale de répression du crime organisé (ENRCO).

Outre la Sûreté, des policiers de la Gendarmerie royale du Canada, du Service de police de la Ville de Montréal ainsi que du Service de police de Laval sont impliqués dans les opérations de l'ENRCO.