NOUVELLES
22/02/2018 07:14 EST | Actualisé 22/02/2018 10:52 EST

Courte piste: Le Canada et Hamelin s'offrent une médaille de bronze au relais aux Jeux olympiques de Pyeongchang

Il s'agissait de la dernière course olympique en carrière pour Charles Hamelin.

Samuel Girard, Charles Hamelin, Charle Cournoyer et Pascal Dion.
Harry How via Getty Images
Samuel Girard, Charles Hamelin, Charle Cournoyer et Pascal Dion.

À son dernier tour de piste aux Jeux olympiques, Charles Hamelin a donné le relais à Samuel Girard. Et même si l'étoile de Ferland-et-Boilleau n'a pas été en mesure de protéger la première place canadienne, Girard a tout de même offert une médaille de bronze à son mentor.

Girard, Hamelin, de Sainte-Julie, Charle Cournoyer, de Boucherville, et Pascal Dion, de Montréal, ont pris le troisième rang de la finale du relais 5000 mètres, jeudi, aux Jeux olympiques de Pyeongchang.

Les Hongrois Shaoang Liu, Shaolin Sandor Liu, Viktor Knoch et Csaba Burjan ont triomphé, devant les Chinois Wu Daijing, Han Tianyu, Xu Hangzhi et Chen Dequan. Les Sud-Coréens Yira Seo, Dokyoum Kim, Yoongy Kwak et Hyojin Lim ont terminé en quatrième place, à la suite d'une bête chute alors qu'ils étaient en tête.

Il s'agissait de la dernière course de Hamelin en carrière aux Olympiques, lui qui accrochera ses patins dans quelques semaines, après les Championnats mondiaux, à Montréal.

"D'avoir pu partager les quatre dernières saisons avec eux, à travers les hauts et les bas, la dernière saison de relais a été incroyable, quelque chose de vraiment agréable et positif pour toute l'équipe canadienne, a raconté Hamelin, qui est âgé de 33 ans. On a voulu apprendre de chacun, on a été critique envers les autres, c'est ce qui a donné ce résultat et on peut juste être fier de que qu'on a accompli aujourd'hui."

Cette médaille de bronze s'ajoute à trois médailles d'or et une d'argent dans la collection de Hamelin. Ses cinq médailles lui permettent de conclure sa carrière à égalité avec Marc Gagnon et François-Louis Tremblay en tant que patineurs de vitesse courte piste les plus décorés de l'histoire du Canada.

Hamelin avait connu des Jeux difficiles avant de se présenter au Palais des glaces de Gangneung pour une dernière fois. Il avait été pénalisé en finale du 1500 m, en demi-finale du 1000 m et lors des préliminaires du 500 m.

Tout a été oublié jeudi soir.

"Terminer avec une médaille, c'est le dernier souvenir que tu vas avoir. Ça va être super agréable de revenir à la maison avec une médaille gagnée avec les gars, a dit Hamelin. On va célébrer ça se soir, demain et après-demain, jusqu'à ce qu'on soit de retour à Montréal."

En finale du relais, les Canadiens ont été coincés en queue de peloton pendant de longs moments. Les Sud-Coréens ont perdu les commandes avec 23 tours à faire, à la suite d'une chute, puis les Canadiens ont pris les devants avec 18 tours à faire. Tentant de résister aux Hongrois et aux Chinois, les Canadiens ont vu leur espoir d'or olympique s'envoler lors du dernier relais avec deux tours à faire.

"En raison de la chute des Coréens plus tôt, leur échange était décalé avec le nôtre, a expliqué Girard, qui est âgé de 21 ans. Le Coréen a coupé à l'intérieur pour faire son échange pendant que moi j'allais prendre mon échange avec Charles. Il y a eu un contact assez dur à ce moment-là. J'ai perdu ma vitesse et j'ai essayé de prendre le relais du mieux possible pour pouvoir bloquer et Charles a essayé de me donner le plus de vitesse possible. C'était des circonstances difficiles. J'avais tellement perdu de vitesse, je voulais juste rester debout et finir la course."

La Hongrie a rapidement profité de la situation pour passer en tête, puis ce fut au tour des Chinois de profiter de la déveine des représentants de l'unifolié.

Girard avait été ennuyé par un bris de lame plus tôt dans la soirée en demi-finale du 500 m. Après des réparations rapides, il avait terminé deuxième de sa vague derrière Wu. Puis en finale, il n'a jamais été dans le coup, finissant derrière Wu et les Sud-Coréens Daeheon Hwang et Lim. Les trois patineurs ont toutefois franchi la distance en un temps inférieur au record mondial d'avant le début de la soirée. Wu l'avait déjà battu une fois en quarts de finale.

"J'étais content de ma quatrième place, a indiqué Girard. J'ai battu un record canadien avec mon temps. C'était une course super rapide. (...) Ça aurait pris un dérapage d'un autre patineur pour faire un dépassement."

Ce résultat a finalement vite été oublié quelques moments plus tard, quand il a pu faire un tour d'honneur avec ses coéquipiers avec le drapeau canadien, puis sauter dans les bras de sa copine Kasandra Bradette. côté, Hamelin enlaçait son éternelle compagne Marianne St-Gelais, qui mettra aussi un terme à sa carrière dans quelques semaines.

"Je suis allé serrer mon frère (François Hamelin, qui était aux Jeux en tant que membre du relais, mais qui n'a pas participé aux courses) dans mes bras, a raconté Hamelin sur ses premiers moments à sa sortie de la patinoire. C'est un moment que je voulais vivre avec lui. J'ai vécu ma vie au complet avec lui, trois Olympiques, c'est quelque chose d'unique, d'indescriptible. On n'aurait jamais pu espérer ça en tant que frères. Ça s'est produit et c'est comme un conte de fées.

"Ce sont des émotions vraiment spéciales. J'ai hâte de le retrouver avec ma famille pour vivre ce moment-là avec eux."

Douze ans après que Hamelin eut quitté ses premiers Jeux avec une médaille d'or en relais, Girard rentrera au Québec avec une médaille d'or au 1000m et le bronze au relais.

"C'est sûr que de vivre ça avec Charles, ses derniers Jeux, sa dernière course, en plus il est allé chercher sa cinquième médaille, c'est un moment dont on va se rappeler toute notre vie, a dit Girard. Nous, c'était nos premiers Jeux, lui ses derniers. Oui, c'est un peu comme passer le flambeau. Ce sont des beaux moments, mais on n'a pas terminé d'en vivre des beaux moments."

Galerie photo
Jeux olympiques: les meilleures photos
Voyez les images