POLITIQUE
22/02/2018 14:01 EST | Actualisé 22/02/2018 14:01 EST

Camillien-Houde: les pétitions n'impressionnent pas la mairesse Plante

«Ce n'est pas pour minimiser l'effort des gens qui l'ont signée, mais s'il y a des gens qui ont signé et qu'ils habitent à Chicago, ce n'est pas pertinent»

Olivier Robichaud

L'administration Plante garde le cap: le mont Royal sera fermé aux automobilistes de transit dès ce printemps. Et ce, malgré l'obtention de 20 000 signatures dans une pétition réclamant l'ouverture de la voie Camillien-Houde.

La mairesse Valérie Plante minimise l'importance de cette pétition.

«Il y a aussi une pétition qui est pour la fermeture. Et j'ai même vu une pétition qui demande qu'on arrête de faire des pétitions. Ceci étant dit, qui a signé ces pétitions? Ce n'est pas pour minimiser l'effort des gens qui l'ont signée, mais s'il y a des gens qui ont signé et qu'ils habitent à Chicago, ce n'est pas pertinent», dit-elle.

La mairesse de l'arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, Sue Montgomery, a tenu des propos similaires sur Twitter.

«Intéressant. De nombreux signataires ne sont même pas Montréalais: Laval, Île-Perrot, Vaudreuil... Paient-ils des taxes ici? Votent-ils ici?», a-t-elle dit en anglais.

La majorité des usagers du parc du Mont-Royal habitent sur l'île de Montréal (76%). Les visiteurs en provenance du reste de la province, dont on peut croire qu'une bonne partie habite dans les couronnes nord et sud, atteignent toutefois 28% en été. Ces chiffres datent de 2006.

La pétition en appui au geste de l'administration Plante a été lancée le 14 février, une semaine après celle réclamant la libre circulation des voitures sur le mont Royal. Elle a recueilli plus de 5000 signatures jusqu'à présent.

Mme Plante demande aux Montréalais d'attendre les résultats du projet pilote avant de se faire une idée.

«Laissons la chance au projet pilote. J'ai très hâte de vous le présenter, on va avancer très rapidement là-dessus et on va pouvoir apaiser beaucoup de craintes», assure-t-elle.

Lionel Perez, chef d'Ensemble Montréal, répète que la décision de fermer Camillien-Houde est précipitée.

M. Perez ne s'est pas encore prononcé sur l'interdiction de la circulation de transit. Il réclame une consultation à ce sujet, ce à quoi l'administration répond qu'il y en a déjà eu une en 1990 et une autre en 2008. Toutes deux recommandaient la réduction de la circulation automobile sur la montagne.

Les 9 projets à surveiller à Montréal en 2018