NOUVELLES
21/02/2018 02:12 EST | Actualisé 21/02/2018 05:21 EST

Trudeau clarifie la question sikhe avec le ministre en chef du Punjab

AMRITSAR, Inde — Le ministre de la Défense Harjit Sajjan a indiqué mercredi que le premier ministre Justin Trudeau et lui ont profité d'une rencontre avec le ministre en chef du Punjab pour lui indiquer que ses multiples allégations selon lesquelles des ministres canadiens seraient des sympathisants sikhs sont fausses.

MM. Trudeau et Sajjan ont rencontré Amarinder Singh dans un hôtel de la ville d'Amritsar mercredi après-midi, notamment pour tenter d'améliorer les relations difficiles entre le Canada et un État indien d'où sont originaires de nombreux Indo-Canadiens.

M. Trudeau avait rappelé lundi, lors de son passage à Mumbai, que le Canada appuie uniquement une Inde unifiée, un commentaire que M. Singh avait salué.

M. Singh a déclaré à la presse indienne après la rencontre de mercredi qu'il a évoqué ses préoccupations concernant l'argent qui serait envoyé à des extrémistes sikhs depuis le Canada et concernant la présence d'extrémistes sikhs au Canada, notamment en ce qui touche le financement d'attaques violentes en Inde, et que M. Trudeau a promis de s'y intéresser.

M. Singh avait refusé au printemps dernier de rencontrer M. Sajjan, qu'il accusait d'être sympathique aux Sikhs, et M. Trudeau ne devait tout d'abord pas rencontrer M. Singh; le premier ministre a ensuite changé d'idée à la demande de M. Sajjan.

En dépit des tensions générées par la question séparatiste, M. Trudeau a été accueilli chaleureusement à Amritsar. Des affiches à son effigie avaient été accrochées autour du parlement du Punjab et d'organisations sikhes.

Des milliers de Sikhs ont aussi accueilli M. Trudeau au Temple d'Or avant sa rencontre, en se tenant par la main et en lui lançant des salutations religieuses en punjabi.