NOUVELLES
21/02/2018 02:58 EST

Singapour: un condamné d'une église pro-showbiz tente de fuir en bateau

La police de Singapour a annoncé mercredi l'arrestation d'un des responsables d'une riche église évangélique de Singapour condamnés pour détournement de fonds alors qu'il tentait de s'enfuir en bateau pour échapper à la prison.

Six responsables de la City Harvest Chruch (CHC, Eglise de la moisson) avaient été condamnés en 2015 pour avoir détourné quelque 33 millions d'euros afin de financer la carrière musicale de la flamboyante épouse du pasteur, qui n'a jamais décollé.

Parmi eux figurait un gérant de portefeuille, Chew Eng Han, qui s'était vu condamner à trois ans et quatre mois d'emprisonnement mais avait pu retarder l'exécution de sa peine avec une série d'appels.

Après l'échec de son dernier appel possible, cet homme de 57 ans avait été autorisé à rester en liberté sous caution jusqu'à la fin des vacances du Nouvel an lunaire. Il devait commencer à purger sa peine à partir du 22 février.

Mais la police l'a attrapé mercredi matin à bord d'un petit bateau de pêche piloté par un deuxième homme, alors qu'il tentait apparemment de gagner la Malaisie.

"L'enquête préliminaire indique que le duo tentait de quitter Singapour illégalement", selon un communiqué de la police.

Les deux hommes ont affirmé être partis à la pêche et transportaient 5.000 dollars de Singapour en liquide (l'équivalent de 3.100 euros), trois téléphones portables et du matériel de pêche, a précisé à l'AFP une source proche de l'enquête.

Ils doivent être inculpés jeudi et accusés d'avoir tenté de quitter Singapour illégalement, ce qui leur fait encourir une peine maximum de six mois d'emprisonnement et une amende.

Les dirigeants de l'église avaient vu leurs peines réduites en avril 2017. Le pasteur Kong Hee, condamné initialement à huit ans d'emprisonnement, avait finalement écopé de trois ans et demi de prison ferme par la cour d'appel, ce qui avait suscité un torrent de critiques.

Ils avaient siphonné environ 33 millions d'euros des caisses de l'église, à la fois pour financer la carrière de la femme du pasteur, Ho Yeow Sun, et pour effacer les traces de leurs méfaits à travers de complexes transactions financières.

Les fonds étaient prélevés sur le budget alloué à la construction d'églises et placés dans des obligations bidon. Les comptes étaient ensuite falsifiés pour faire croire au rachat des titres.

Ho Yeow Sun, utilisant le nom d'artiste Sun Ho, n'était pas poursuivie dans cette affaire. Cette femme de 44 ans, qui n'a jamais vu sa carrière musicale décoller, est ensuite devenue pasteur.

el-sr/eb/lch/ces