NOUVELLES
21/02/2018 07:08 EST

Russie: lourdes peines pour des détournements de fonds sur le chantier du nouveau cosmodrome

Quatre responsables d'une entreprise de construction russe ont été condamnés mercredi à des peines allant de quatre ans et demi à huit ans de camp pour des détournement de fonds sur le chantier du nouveau cosmodrome russe de Vostotchny, en Extrême-Orient.

Le tribunal Simonovski de Moscou a condamné Evguenia Degtiariova, ancienne directrice générale de l'entreprise de construction VVSK, à quatre ans et demi de camp pour escroquerie et détournement, a rapporté l'agence publique russe RIA Novosti.

Son père, Sergueï Degtiariov, a été condamné à huit ans de camp tandis que deux autres anciens hauts responsables de cette entreprise, Alexandre Bazankov et Mourat Matouïev, ont été condamnés respectivement à six ans et cinq ans et demi de camp, selon la même source.

Tous les quatre ont été reconnus coupables d'avoir détourné 1,3 milliard de roubles (environ 18,6 million d'euros au taux actuel) lors de la construction du cosmodrome de Vostotchny, a précisé l'agence.

Conçu pour remplacer le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan et censé symboliser le renouveau de l'industrie spatiale russe, le cosmodrome de Vostotchny a été marqué par de nombreux scandales de corruption, amenant la justice à ouvrir des dizaines d'enquêtes pour détournement de fonds.

Le premier lancement d'une fusée depuis ce cosmodrome, construit sur le site d'une ancienne base de missiles soviétiques, a été effectué en avril 2016. Le deuxième lancement depuis Vostotchny n'est intervenu qu'en novembre 2017 et s'était traduit par un échec, la Russie perdant le contact avec le satellite météorologique qui devait être mis en orbite.

La Russie continuera d'utiliser jusqu'en 2023 Baïkonour, que Moscou loue 115 millions d'euros par an depuis la chute de l'URSS. Les lancements des fusées russes Soyouz depuis Baïkonour sont notamment le seul moyen de rejoindre la Station spatiale internationale (ISS).

La corruption est un mal endémique en Russie et y est considérée comme l'un des principaux freins au développement économique.

mp/tbm/pg