NOUVELLES
21/02/2018 08:14 EST | Actualisé 21/02/2018 08:19 EST

Le format des qualifications pour le big air est à revoir, selon Toutant

«J'ai trouvé ça 'plate' la façon dont ils (les organisateurs) ont décidé d'arranger ça.»

LORIAN CHOBLET/AFP/Getty Images
Sébastien Toutant

Le format de l'épreuve de big air, qui a fait son entrée dans le programme olympique à Pyeongchang, ne fait pas l'unanimité parmi les planchistes. Ainsi, même s'il a évité le couperet en qualifications, Sébastien Toutant n'a pu s'empêcher de le décrier mercredi.

Toutant fait partie des trois planchistes canadiens qui se sont qualifiés pour la finale du big air, en compagnie de Maxence Parrot et Mark McMorris. Celle-ci aura lieu samedi au Centre de saut à skis Alpensia.

Les qualifications de big air regroupaient 36 participants divisés en deux groupes de 18, et 12 d'entre eux - soit six par vague - ont accédé à la finale. Selon les règlements olympiques, les deux vagues sont établies en fonction du plus récent classement de la Fédération internationale de ski (FIS).

Or, dans le milieu de la planche à neige, la plupart des athlètes priorisent les X Games, une organisation rivale de la FIS. En conséquence, selon Toutant, les classements étaient faussés et les deux vagues étaient débalancées en qualifications.

"Je trouve ça vraiment injuste, a d'abord lancé le Montréalais âgé de 25 ans. Nous sommes une quarantaine d'athlètes et nous luttons pour nous retrouver parmi les 12 meilleurs en finale. Pourquoi faire deux vagues? Je comprend que ça améliore le rythme et que ça réduit le temps d'attente en haut de la rampe, sauf qu'en même temps il y a plein de planchistes qui ont été éliminés dans notre vague et qui méritaient amplement de se retrouver dans le top-12.

"Notre vague était beaucoup plus forte; la limite pour se qualifier dans notre vague était de 90,50, soit cinq points de plus que dans l'autre vague, a-t-il souligné. J'ai donc trouvé ça 'plate' la façon dont ils (les organisateurs) ont décidé d'arranger ça."

Néanmoins, celui qu'on surnomme 'Seb Toots' est parvenu à tirer son épingle du jeu en amassant 91,00 point pour son 'cab 1620 triple cork' dès sa première tentative, ce qui lui a valu le cinquième rang de sa vague. Un score qui semblait lui déplaire, et qu'il attribue entre autres aux juges.

Ce n'est pas une compétition de saut en longueur!Sébastien Toutant

"J'étais un peu découragé parce d'autres athlètes se sont rapprochés de mon score en réalisant des figures plus simples. Ils ont atterri plus loin dans la pente, oui, mais ce n'est pas une compétition de saut en longueur!, s'est-il exclamé. C'est une compétition d'amplitude et de style, et quand une personne obtient plus de points parce qu'elle atterrit plus loin... Mais bon, le but aujourd'hui c'était de passer, donc je suis super content."

McMorris a fait encore mieux que Toutant en réalisant un score de 95,75 points à sa deuxième tentative. Le planchiste de Regina, en Saskatchewan, a du même coup pris la troisième place, derrière le Néo-Zélandais Carlos Garcia Knight (97,50) et le Suisse Jonas Boesiger (96,00).

"C'était complètement fou là-bas!, a lancé McMorris. Les gars n'arrêtaient pas de repousser les limites. La compétition était vraiment très, très relevée."

Toutant et McMorris ont rejoint Parrot, qui s'était qualifié beaucoup plus facilement un peu plus tôt en matinée.

Parrot, de Bromont, s'est hissé au premier rang de son groupe de 18 planchistes en exécutant un 'frontside triple cork 1440' qui lui a permis d'amasser 92,50 points à sa deuxième opportunité. Seul le Suédois Niklas Mattsson (90,00) et lui ont atteint la barre des 90 points dans le premier groupe.

Le Québécois âgé de 23 ans sera de toute évidence l'un des favoris pour remporter l'épreuve de big air, puisqu'il est quadruple champion de la discipline aux X Games d'Aspen - il s'est adjugé les trois derniers titres, en plus de celui de 2014.

"Je savais qu'en effectuant ce saut j'allais, au pire, me retrouver dans le top-3, a-t-il d'abord évoqué. Ce n'était toutefois pas le saut que je fais habituellement en qualifications. Je l'ai fait de l'autre côté, contrairement à tous les autres planchistes, et je crois que les juges ont apprécié mon originalité."

Getty Images
Max Parrot

Parrot a indiqué que la rampe olympique était beaucoup plus petite qu'aux X Games, et qu'en conséquence cela devrait rapprocher le peloton en finale. Les résultats pourraient donc devenir imprévisibles, bien que le principal intéressé ne semblait pas trop inquiet de la situation.

"Plus le saut est petit, plus ça limite l'éventail de sauts disponibles, a-t-il expliqué. Les meilleurs se retrouvent donc au même niveau que les autres, jusqu'à un certain point. Mais nous avons tous d'autres forces, et il s'agira de s'ajuster."

Seul Tyler Nicholson, de North Bay, en Ontario, a été écarté après avoir pris le 13e rang au cumulatif des deux vagues.

Parrot et McMorris auront chacun la chance de décrocher une deuxième médaille à ces jeux, puisqu'ils ont obtenu respectivement l'argent et le bronze en slopestyle. Pour sa part, Toutant convoitera une première médaille olympique.

À voir également: