NOUVELLES
21/02/2018 01:30 EST | Actualisé 21/02/2018 05:21 EST

Patrick Brown devrait savoir mercredi s'il peut demeurer dans la course

TORONTO — Patrick Brown devrait savoir mercredi s'il sera en mesure de demeurer dans la course à la direction du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario.

L'ancien chef de l'opposition s'était d'abord retiré le mois dernier dans la foulée d'allégations d'inconduite sexuelle.

Le politicien de Barrie, âgé de 39 ans, se bat maintenant contre son propre parti pour la chance de retrouver les fonctions de chef en vue des élections générales au printemps.

Un comité de nomination a rencontré M. Brown, mardi soir, et décidera s'il doit être autorisé à être candidat conservateur aux élections générales. Une décision défavorable ferait dérailler ses efforts dans la course à la direction.

D'autres candidats à la direction — Christine Elliott, Doug Ford et Tanya Granic Allen — devaient aussi être questionnés par le comité dans le cadre du processus de vérification impliquant leurs publications sur les médias sociaux, leurs emplois antérieurs et leurs antécédents criminels.

Caroline Mulroney, qui se présente dans la circonscription de York-Simcoe, a déjà été acceptée comme candidate à la direction du parti.

Des sources ont indiqué que des députés en fonction ne sont pas soumis à ce processus de vérification, mais cette règle ne s'appliquerait pas à M. Brown, qui a été retiré du caucus conservateur vendredi dernier.