NOUVELLES
21/02/2018 14:58 EST

New York: coup de filet contre la "mafia" du dépannage

Ils n'hésitaient pas à frapper leurs concurrents pour éviter qu'ils dépannent un véhicule à leur place: 17 personnes et 10 sociétés des services de dépannage à New York ont été inculpés pour leurs méthodes quasi-mafieuses destinées à préserver leur "violent monopole".

Selon le procureur de Manhattan Cyrus Vance Jr., tous les inculpés ont participé à ce "racket qui concernait tout un secteur" et impliquait "des sociétés-écrans, de la fraude aux assurances, des appels d'offres truqués".

Autant de "réminiscences d'une autre époque", quand la mafia new-yorkaise régnait sur la ville, a-t-il souligné, en évoquant le film d'Elia Kazan "Sur les quais" (1954) sur la corruption chez les dockeurs.

"Si vous avez été impliqués dans un accident entre juin 2015 et décembre 2017 et avez été aidés par une société de dépannage, il y a toutes les chances que vous ayez sans le savoir été client d'une entreprise illégale qui dominait New York jusqu'à notre coup de filet d'aujourd'hui", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

Parmi les 17 inculpés, Daniel Steininger, 44 ans, patron de plusieurs sociétés de dépannage, jouait, avec sa soeur Karen Steininger, 38 ans, un rôle central, selon Vance.

Ils ont été inculpés de plusieurs délits dont corruption, fraude, conspiration, selon le procureur.

Au mépris des règles de la ville censées partager le marché, Daniel Steininger aurait acquis plusieurs sociétés de dépannage et de réparations, gonflant les factures des réparations réalisées, à l'affût des accidents signalés sur les fréquences radio de la police pour arriver sur les lieux avant ses concurrents.

Lorsqu'une autre société arrivait sur les lieux avant ses services, les chauffeurs de Steininger avaient pour consigne de "montrer les muscles" et de "faire du grabuge", pour les dissuader d'intervenir.

Ils pouvaient aller jusqu'à endommager les véhicules de la concurrence, selon le procureur.

Alors que les autoroutes qui traversent New York font l'objet de licences de dépannage exclusives et non transférables, Steininger avait aussi obtenu des titulaires de ces licences d'intervenir à leur place, moyennant paiement de quelque 20.000 dollars par segment routier et par trimestre et d'un pourcentage sur les remboursements versés par les compagnies d'assurances.

Le procureur a espéré que ce coup de filet permettrait de rétablir "une concurrence légitime" dans le dépannage new-yorkais.

Alors que l'enquête est toujours en cours, il a aussi assigné en justice les inculpés pour obtenir le remboursement de quelque 19 millions de dollars liés selon lui à ces agissements.

cat/leo