NOUVELLES
21/02/2018 05:41 EST

Moscou et Téhéran doivent faire cesser le feu à la Ghouta (Berlin)

L'Allemagne a appelé mercredi Moscou et Téhéran à forcer le régime syrien à respecter le cessez-le-feu dans le fief rebelle de la Ghouta orientale, près de Damas, conformément aux accords existants.

"On se demande où sont la Russie et l'Iran qui avaient promis à Astana de garantir le cessez-le-feu de la Ghouta orientale. Sans le soutien de ces deux alliés, le régime (de Bachar al-) Assad n'en serait pas là aujourd'hui", a dit le porte-parole de la chancellerie allemande, Steffen Seibert.

Il faisait référence à un accord d'arrêt des hostilités datant de 2017, qui avait été négocié dans la capitale du Kazakhstan.

"Nous exigeons que le régime Assad arrête immédiatement le massacre à la Ghouta, permette à l'aide humanitaire d'arriver et autorise les évacuations médicales", a-t-il ajouté, demandant là aussi à Moscou et Téhéran de faire pression sur Damas.

La France a également appelé la Russie et l'Iran à faire respecter le cessez-le-feu dont ces deux pays sont les parrains dans le cadre du processus de négociations d'Astana.

Puissances occidentales et ONG humanitaires dénoncent les nouveaux bombardements indiscriminés menés par le régime syrien contre la Ghouta orientale.

Depuis le début dimanche d'une nouvelle campagne aérienne contre cette enclave où sont assiégés quelque 400.000 habitants, 296 civils, dont 71 enfants et 42 femmes, ont été tués et quelque 1.400 blessés, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

alf/ylf/ces