NOUVELLES
21/02/2018 12:56 EST | Actualisé 21/02/2018 14:13 EST

L'adolescent retrouvé au fond de la piscine Père-Marquette est décédé

Le Bureau du coroner a ouvert une enquête.

Google Street View
Centre Père-Marquette en août 2017.

Le jeune de 14 ans retrouvé au fond de la piscine du centre Père-Marquette à Montréal jeudi dernier est décédé.

L'adolescent avait été découvert gisant au fond de la piscine par le groupe suivant. Le Journal de Montréal rapporte que Blessing Moukoko, un élève de deuxième secondaire, avait reposé de nombreuses minutes sous l'eau avant qu'il soit aperçu par le groupe qui suivait le sien.

Radio-Canada indique que le Bureau du coroner a ouvert une enquête.

Le maire de l'arrondissement de Rosemont-La-Petite Patrie, François William Croteau, a tenu à offrir ses condoléances aux proches de la victime. «Nos plus sincères condoléances et nos pensées vont à la famille de ce garçon ainsi qu'à ses amis et camarades de classe. Aujourd'hui, tout l'arrondissement est en deuil et est ébranlé par ce drame humain», a-t-il déclaré par voie de communiqué.

Rosemont-La-Petite Patrie attendra la fin des enquêtes en cours mais se dit «impatiente d'en connaître les conclusions». «Je comprends que la famille et les citoyens aient de nombreuses questions et souhaitent que la lumière soit faite sur les circonstances de cet événement tragique, précise le maire. Pour ce faire, nous devons laisser les autorités publiques poursuivre leur travail», a ajouté le maire Croteau.

L'arrondissement ne fera aucun autre commentaire pour l'instant.

La CSDM en deuil

Mercredi après-midi, la Commission scolaire de Montréal (CSDM) a aussi offert ses condoléances aux proches et amis de la victime. «C'est un drame qui nous bouleverse tous. Nous offrons nos plus sincères condoléances aux parents, à la famille, à ses amis et à la communauté de l'école. Nous sommes de tout cœur avec eux», soutient par communiqué Catherine Harel Bourdon, présidente de la CSDM.

D'autre part, la CSDM affirme collaborer «de toutes les manières possibles» à l'enquête en cours.