POLITIQUE
21/02/2018 18:28 EST | Actualisé 22/02/2018 17:00 EST

Jean-Martin Aussant en 8 dates

Il vogue dans le paysage politique québécois depuis bientôt 10 ans.

L'économiste Jean-Martin Aussant effectuera un retour en politique active avec le Parti québécois officiellement jeudi à 14h. Le HuffPost Québec vous propose un retour sur sa carrière en 8 dates.

5 novembre 2008

Aussant fait le saut en politique active en remportant l'investiture du PQ dans Nicolet-Yamaska. Il remporta l'élection dans le comté le 8 décembre 2008, alors que son parti reprend la place d'opposition officielle devant l'ADQ.

7 juin 2011

Le député claque la porte du PQ pour siéger dorénavant comme indépendant. Il demande à Pauline Marois de démissionner parce qu'elle «ne pourrait pas gagner un référendum». Il imitait alors le geste des députés Lisette Lapointe, Louise Beaudoin et Pierre Curzi qui avaient également décidé de siéger en tant qu'indépendants.

31 octobre 2011

Jean-Martin Aussant fonde officiellement Option nationale, un parti souverainiste qui prône la nationalisation des ressources naturelles et la gratuité scolaire.

5 septembre 2012

Le chef d'Option nationale est défait par le candidat de la CAQ à l'élection générale. «Évidemment qu'on est déçus, on a tellement travaillé fort, et on y croyait tellement. Les sondages étaient très, très serrés», avait-il alors déclaré à RDI.

19 juin 2013

Jean-Martin Aussant prend la dure décision de quitter Option nationale. «Je me rends maintenant compte qu'il est pénible de conjuguer ces deux projets sans devoir inévitablement en négliger un pour m'occuper de l'autre, avait-il noté. J'ai donc pris la difficile décision de me retirer de la vie politique le temps que ma situation familiale soit plus propice à un engagement aussi intense et entier que celui de faire de la politique active.»

Option nationale a fusionné avec Québec solidaire à l'automne 2017.

13 août 2013

L'ex-député décide de retourner à ses anciennes amours en finances, à Londres. Il occupera le poste de directeur général pour certains territoires chez Morgan Stanley Capital International.

20 août 2015

Touché par le décès de son idole Jacques Parizeau, Jean-Martin Aussant confie lors des funérailles que sa mort doit signifier «la fin de tous les exils». Il prend le 20 août 2015 la tête du Chantier de l'économie sociale, qu'il occupe toujours jusqu'à maintenant.

14 novembre 2017

Jean-Martin Aussant publie le livre La fin des exils: résister à l'imposture des peurs. Selon lui, «les peurs non fondées—en particulier celles liées à l'économie—sont aussi une forme d'exils».