NOUVELLES
21/02/2018 07:50 EST

Italie: la coalition avec l'extrême droite ne pose pas de problème au PPE (Weber)

La coalition entre le parti Forza Italia de Silvio Berlusconi, pro-européen, et les souverainistes de La Ligue de Matteo Salvini ne pose pas de problème au Parti populaire européen (PPE, droite) dont Forza Italia est membre, a assuré mercredi son président Manfred Weber.

Il existe des "lignes rouges infranchissables", comme la sortie de l'euro, a expliqué devant la presse, le président du principal groupe politique au Parlement européen, dont Forza Italia est membre. Un referendum sur la sortie serait ainsi "inacceptable". Mais cette éventualité n'est pas inscrite dans le programme défendu par la coalition emmenée par l'ancien Premier ministre italien Silvio Berlusconi, a assuré M. Weber.

Le chef de La Ligue, Matteo Salvini, a mis une sourdine à ses revendications souverainistes, notamment sur la sortie de la zone euro, mais ne manque jamais une occasion de rappeler qu'il ne sent pas contraint par les décisions de Bruxelles, et notamment par la limite des 3% de déficit public par rapport au Produit intérieur brut (PIB).

Il existe en Europe "une zone grise" entre responsabilités et populisme, "je n'aime pas ça, mais c'est une réalité", a ajouté M. Weber, prenant pour exemple l'ancien chef du gouvernement italien Matteo Renzi lorsqu'il critiquait la Commission européenne dans des courriers "incendiaires" adressés au président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

M. Weber, un proche de la chancelière allemande Angela Merkel, a invité les Italiens à voter le 4 mars prochain pour "la stabilité et les certitudes".

"L'Europe a besoin d'une voix italienne forte", a-t-il souligné, ajoutant que de ce point de vue, Silvio Berlusconi était un "bon choix".

L'Italie vote dimanche 4 mars pour des élections législatives au résultat incertain. Trois blocs se font face: la coalition emmenée par Silvio Berlusconi, une coalition de centre-gauche et les populistes du Mouvement Cinq Etoiles.

ob/ljm/lpt