DIVERTISSEMENT
21/02/2018 12:52 EST | Actualisé 21/02/2018 12:54 EST

Une «Guerre des clans» réinventée avec Jean-François Breau à V

La barre de l'émission a finalement été confiée à un autre Jean-François...

Facebook/V

Nouveau défi pour Jean-François Breau le communicateur, et non le chanteur : V annonçait, par voie de communiqué, mercredi matin, que le populaire jeu La guerre des clans sera de retour sur ses ondes à l'automne, et que c'est lui qui en sera l'animateur.

Jean-François Breau prend plaisir à cumuler divers mandats depuis quelques années. Copilote avec sa douce, Marie-Ève Janvier, de C'est ma toune, en 2014 et 2015, coach à Un air de famille, collaborateur (avec beaucoup de répartie!) aux Fantastiques, à Rouge, et aux Échangistes à Radio-Canada, et donnant même parfois dans la parodie, l'artiste a prouvé au fil des ans qu'il ne manque pas de verve et qu'il sait s'exprimer autrement qu'en chanson.

Ce qui ne l'empêche pas de continuer de vaquer à des occupations musicales, puisque leur dernier album, à Marie-Ève Janvier et lui, La route infinie, remonte seulement à l'automne 2016, et que le couple prendra part à la relecture symphonique de la comédie musicale Don Juan, avec l'Orchestre symphonique de Montréal, en février 2019.

Dans cette nouvelle vie de La guerre des clans – concept adapté, rappelons-le, du format américain Family Feud et présenté au Québec, à TQS, de 1992 à 1997 en première mouture avec Luc Senay aux commandes, puis ressuscité en 2009 aux premiers jours de V avec Jean-François Baril à la barre, et ce, jusqu'au printemps 2017 -, à peu près tout sera changé.

Non seulement on remplace un «Jean-François» (Baril) par un autre (Breau), mais tout le reste sera également modifié : le logo, la réalisation (qu'assurera Sébastien Hurtubise) et le studio où on enregistrera l'émission. Le jeu continuera toutefois d'opposer des familles allumées (ou pas!) dans des questions dérivées de sondages, et c'est encore la maison de production Datsit Studios qui fignolera le tout.

«C'est un honneur pour moi de reprendre le flambeau de cette populaire émission qui fait partie de notre paysage télévisuel depuis des années et qui a marqué plusieurs générations de téléspectateurs. Je suis vraiment content de me joindre à l'équipe de V et j'ai extrêmement hâte d'embarquer dans cette grande folie qui rassemble les familles québécoises devant le petit écran», s'est enthousiasmé Jean-François Breau dans la déclaration transmise aux médias.

La vice-présidente contenu de Groupe V Média, Brigitte Vincent, a partagé sa joie.

«Jean-François Breau, avec sa polyvalence, son énergie et son humour bien à lui, saura reprendre avec brio l'excellent travail de Jean-François Baril qui a assuré l'animation pendant huit saisons. Nous proposerons aux adeptes de l'émission une version complètement remaniée, modernisée, avec un nouvel éclat! Le tournage dans un grand studio ajoutera de l'ampleur à la production et nous permettra d'accueillir plus de gens du public pour l'enregistrement», a-t-elle spécifié.

Coup dur pour Baril

V avait causé un petit tollé au printemps dernier en mettant au rancart La guerre des clans, alors qu'une neuvième saison était originalement prévue au calendrier et que les horaires de tournage avaient même été officialisés. Jean-François Baril n'avait rien vu venir.

V avait laissé entendre que le rendez-vous pourrait être renouvelé plus tard, mais Baril avait encaissé durement le coup, d'autant plus que, quelques semaines plus tard, il perdait aussi son poste de morning man à Rythme FM. C'était en août dernier, et la chaine radiophonique entreprenait alors de miser sur une nouvelle équipe – toujours à l'antenne en ce moment - incluant nulle autre que... Marie-Ève Janvier, l'amoureuse de Jean-François Breau, pour pimenter le réveil des auditeurs.

Les bases de la compétition Family Feud, propriété du géant FremantleMedia, dont est inspirée La guerre des clans, ont été achetées dans plus de 60 marchés à travers le monde.

À V, une cinquantaine d'épisodes de 30 minutes ont été commandés pour l'automne 2018. Les familles intéressées à participer peuvent déjà s'inscrire sur le site de V.

À voir également :