NOUVELLES
21/02/2018 05:29 EST | Actualisé 21/02/2018 05:45 EST

Examens de la vue: les aînés dénoncent la fin de la gratuité

MONTRÉAL — Le gouvernement du Québec et les optométristes québécois mettent la santé des aînés en péril en éliminant la gratuité des examens de la vue pour les personnes âgées de 65 ans et plus.

C'est le message qu'ont lancé, mercredi matin, les quatre plus grands organismes représentant les aînés québécois.

Faute d'une entente avec le gouvernement, environ 90 pour cent des optométristes ont annoncé qu'ils se retireront de la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ) le 10 mars. Incidemment, les examens de la vue ne seront plus couverts par la RAMQ pour les personnes âgées de 65 ans et plus, les prestataires de la sécurité du revenu et les jeunes de moins de 18 ans.

Selon Danis Prud'homme, directeur général du réseau FADOQ, près de la moitié des aînés québécois ont un revenu annuel d'environ 20 000 $ par année. Plusieurs d'entre eux pourraient donc décider de ne pas débourser une somme allant de 60 $ à 100 $ pour passer un examen de la vue, croit-il.

Cette décision pourrait avoir des conséquences néfastes sur leur santé visuelle et contribuer à accroître l'isolement des personnes âgées.

M. Prud'homme demande au gouvernement et aux optométristes de se rasseoir à la table de négociations pour trouver un terrain d'entente.

Les quatre organismes ayant décidé de faire front commun sont le Réseau FADOQ, l'Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR), l'Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) et l'Association des retraitées et retraités de l'éducation et des autres services publics du Québec (AREQ-CSQ).