NOUVELLES
21/02/2018 11:08 EST | Actualisé 21/02/2018 12:56 EST

La Caisse de dépôt et placement du Québec a dégagé un rendement de 9,3 % en 2017

En date du 31 décembre, l'actif net de la CDPQ atteignait 298,5 milliards $.

Le président et chef de la direction de la Caisse, Michael Sabia.
La Presse canadienne/Ryan Remiorz
Le président et chef de la direction de la Caisse, Michael Sabia.

La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) a dégagé un rendement de 9,3 pour cent en 2017, mettant ainsi fin à une glissade de quatre ans.

Stimulée notamment par ses secteurs des actions et des actifs réels, cette performance, dévoilée mercredi, a permis au bas de laine des Québécois de surpasser d'un dixième de point de pourcentage son indice de référence.

Il faut remonter en 2013 pour observer une hausse du rendement de la CDPQ, qui avait été de 13,1 pour cent, en progression de 3,5 points de pourcentage.

Pour 2017, le portefeuille a réagi presqu'exactement comme prévu.Michael Sabia

"Pour 2017, le portefeuille a réagi presqu'exactement comme prévu", a commenté le président et chef de la direction de la Caisse, Michael Sabia, au cours d'une conférence de presse.

Sur cinq ans, la performance s'élève à 10,2 pour cent, ce qui permet à l'institution d'atteindre ses objectifs, a ajouté son grand patron.

En date du 31 décembre, l'actif net de la Caisse atteignait 298,5 milliards $, ce qui constitue une progression de 27,5 milliards $ sur un an.

Deux sur trois

Au total, deux des trois principales catégories d'actifs du gestionnaire de régimes de retraite ont dépassé leur indice de référence.

Le secteur des actions a progressé de 13,6 pour cent, avec un résultat d'environ 17,6 milliards $, alors que l'indice de référence était de 13,3 pour cent.

Du côté du revenu fixe, la performance a été de 3,5 pour cent, ou 3,1 milliards $, soit 0,7 point de pourcentage de plus que l'indice de référence.

En ce qui a trait au rendement des actifs réels - comme les immeubles et les infrastructures - le rendement s'est établi à presque 4 milliards $, ou 8,7 pour cent. Toutefois, l'indice de référence était fixé à 9 pour cent.

Pour 2017, les rendements des déposants de la CDPQ, comme la Régie des rentes, les employés du secteur public et la Société de l'assurance automobile du Québec, ont oscillé entre 8 pour cent et 10,9 pour cent.

Contexte volatile

M. Sabia a qualifié de "particulier" l'environnement de marché, marqué entre autres par une croissance économique soutenue et des craintes liées aux efforts déployés pour contrer le risque d'inflation.

"Comme cette volatilité aurait pu se manifester à tout moment ces derniers mois, nous avions beaucoup travaillé à bâtir un portefeuille plus résilient, prêt à composer avec des marchés en transition", a-t-il analysé.

La Caisse dit avoir poursuivi sa diversification à l'international au cours des cinq dernières années grâce à de nouveaux investissements totalisant 105 milliards $. Au total, 190 milliards $ de son actif est déployé à l'étranger.

Au Québec, l'institution dit avoir injecté 6,7 milliards $ l'an dernier, notamment dans le secteur privé, qui, selon M. Sabia, est le principal moteur de l'économie et de la création d'emplois.

La CDPQ dit être partenaire de plus de 650 petites et moyennes entreprises québécoises.

_ _ _

Rendement annuel de la CDPQ:

_ 2016: 7,6 pour cent

_ 2015: 9,1 pour cent

_ 2014: 12 pour cent

_ 2013: 13,1 pour cent

Rendement sur cinq ans: 10,2 pour cent