DIVERTISSEMENT
21/02/2018 13:58 EST | Actualisé 21/02/2018 14:06 EST

Boxe, jazz et musique à l’Opéra de Montréal

La prochaine saison de l'Opéra de Montréal sortira des sentiers battus!

Scott Suchman

Éclectique, classique et moderne, ainsi pourrait-on résumer en trois mots la prochaine saison de l'Opéra de Montréal qui a dévoilé mardi sa nouvelle programmation. En 2019, l'année de l'art lyrique sera marquée par le sport avec Champion une production jazzy mettant en scène un boxeur hanté par ses démons intérieurs.

Homosexuel refoulé, Emile Griffith a marqué les esprits en 1961 après avoir tué sur le ring son adversaire. Composé par le trompettiste Terence Blanchard, l'œuvre inusitée revient sur les tabous d'une société obsédée par la virilité sportive. À l'image des propositions comme JFK, Les Feluettes ou Another Brick In The Wall, l'Opéra de Montréal offre ainsi une nouvelle proposition hors des sentiers battus.

L'opéra au Théâtre Centaur et au Festival du monde arabe

En attendant, la saison s'ouvrira en septembre prochain avec le classique Rigoletto de Giuseppe Verdi, inspiré du drame Le roi s'amuse de Victor Hugo et dont la mise en scène sera signée par Michael Cavanagh. Suivra une version lyrique de Das Rheingold (L'or du Rhin) de Richard Wagner, le premier volet de sa célèbre tétralogie. Quant au cinéaste Charles Binamé, il s'attaquera à un autre incontournable : Carmen de Georges Bizet.

L'institution tentera quelques excursions extérieures, notamment au Théâtre Centaur avec l'opéra de chambre Twenty-Seven, en référence au salon parisien tenu au siècle dernier par les femmes de lettres américaines Gertrude Stein et Alice B. Toklas. Au 27 rue de Fleurus s'y rassemblaient les grands artistes de l'époque comme Hemingway, Picasso, Matisse ou Fitzgerald. Enfin, en novembre 2018, le Festival du monde arabe (FMA) accueillera une soirée concert avec la soprano Joyce El-Khoury.

À voir également :