NOUVELLES
21/02/2018 14:39 EST | Actualisé 21/02/2018 14:40 EST

Après le Dix30, Devimco obtient l'exclusivité du centre-ville de Longueuil

Elle aura l'exclusivité du développement autour de la station de métro de Longueuil.

Getty Images/iStockphoto

L'entreprise Devimco, connue pour avoir conçu le Quartier Dix30 à Brossard, reçoit un nouveau contrat d'envergure sur la Rive-Sud. Elle aura l'exclusivité du développement autour de la station de métro de Longueuil, un secteur appelé à devenir le centre-ville de cette grande banlieue.

Devimco met ainsi fin aux espoirs de Landmark et du constructeur Brocolini, qui avaient annoncé en 2015 qu'ils souhaitaient construire deux tours en lieu et place de l'édifice actuel du métro.

«Depuis un an, nous avons reçu plusieurs propositions de projets pour tirer profit de l'emplacement exceptionnel de notre centre-ville. Celle de Devimco Immobilier, ayant plusieurs réalisations de transformation urbaine à son actif, nous est apparue comme toute désignée pour poursuivre le redéploiement du secteur», affirme la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent.

Devimco a une vaste expérience en ce qui concerne les projets de quartier mixte. L'entreprise construit actuellement un nouveau quartier axé sur la mobilité (transit oriented development, ou quartier TOD) en face du Dix30, pour la coquette somme de 1,3 milliard $.

Le projet longueuillois occasionnera un réaménagement majeur du secteur. Il prévoit la construction d'édifices non seulement au-dessus du métro, mais également au-dessus du terminus d'autobus adjacent. L'Atrium, un petit édifice qui relie le métro et le campus Longueuil de l'Université de Sherbrooke, est aussi visé par l'entente d'exclusivité.

Les détails du projet seront conclus ultérieurement. Mais un certain réaménagement des rues et des espaces verts de la place Charles-Le Moyne, à la sortie du métro, ne sont pas exclus.

Le projet comprendra 525 condos et appartements locatifs, un hôtel et des espaces à bureaux. Il est évalué à 500 M$.

L'entente a été approuvée mardi par le conseil municipal. Seule la conseillère indépendante Nathalie Boisclair s'y est opposée. Elle souligne que les consultations publiques promises dans le cadre du nouveau plan d'urbanisme du secteur n'ont jamais eu lieu.

La Ville de Longueuil souhaite faire du secteur Charles-Le Moyne un véritable centre-ville. L'endroit compte déjà plusieurs tours à bureaux, des tours résidentielles, quelques commerces et l'Université de Sherbrooke. La Ville attend une subvention gouvernementale pour y construire un complexe culturel et prévoit l'ajout de 8500 unités de logement d'ici 2035. Un nouveau viaduc est aussi prévu pour faciliter l'accès au métro en voiture.