BIEN-ÊTRE
21/02/2018 11:29 EST | Actualisé 21/02/2018 12:58 EST

5 astuces pour rester en forme aux Jeux olympiques, selon la skieuse Mathilde Petitjean

À vos notes, prêts, partez !

Les Jeux olympiques à Pyeongchang se termineront ce dimanche 25 février. Sur vos petits écrans vous avez eu l'occasion de suivre des sportifs de haut niveau se démener pour obtenir une médaille. Mais comment font-ils pour rester en forme durant tous les JO ?

La skieuse de fond Mathilde Petitjean, porte- drapeau du Togo, a confié au HuffPost Québec, cinq astuces.

Facebook/Mathilde Petitjean athlète

1. UNE BONNE ALIMENTATION

En ski de fond, de nombreuses calories sont dépensées. L'avantage est que les athlètes peuvent manger beaucoup, mais de manière équilibrée. Contrairement aux idées reçues, les skieurs peuvent se nourrir de tout «même du sucre et du gras, mais du bon sucre (miel) et du bon gras (avocat, noix)».

Voici le régime alimentaire quotidien type de Mathilde Petitjean:

J'ai quelques carences en fer alors j'essaie de toujours d'avoir un aliment qui contient du fer dans mes repas.

Généralement je mange 5 fois (3 repas plus 2 snack) pour avoir de l'énergie tout au long de la journée.

Je commence la journée avec un bon bol de gruau accompagné de kiwis d'une touche de sirop d'érable et de quelques graines de chia et de lin ( parfait pour garder ses réserves de fer élevées) avec ça je ne risque pas d'avoir faim dans la matinée,

Après l'entrainement, j'avale une compote de fruits et une petite barre protéinée histoire de recharger les batteries en glucides et en protéines (ce sont eux qui réparent les muscles, ils sont très important).

Le midi, je me fais souvent plaisir avec une petite salade composée : ma préférée quinoa/mangue/tomate/concombre/feta/crevettes saupoudré d'une pointe de curry c'est un délice.

Pour combler les petits creux de l'après-midi, j'avale un yogourt nature que je mélange avec du granola au chocolat fait maison (c'est la recette de trois fois par jour: un délice!) sans oublier mon petit fruit frais.

Et enfin pour le souper j'adore cuisiner des glory bowl, on mélange tout ce qu'on aime dans un gros bol: du riz, des légumes variés, des protéines le tout arrosé d'une sauce au beurre d'arachide et le tour est joué, on a plus qu'à se régaler.

Durant les compétitions, la jeune athlète évite de manger des aliments trop lourds et trop gras. Il est préférable de manger des légumes et des fruits cuits. Également, il est indispensable de consommer des féculents pour avoir un apport constant en énergie pendant toute la compétition. Le riz est parfait.

Facebook/Mathilde Petitjean athlète

2. BIEN S'HYDRATER

«Et il ne faut pas oublier de bien boire pour ne pas être déshydraté, attention à ne pas trop boire sinon on risque d'aller souvent aux toilettes (haha)», a-t-elle confié.

Il est indispensable de boire de l'eau pendant l'effort. L'eau permet une meilleure oxygénation du corps. Cela garde le corps humide ce qui est important pour les organes comme les poumons. En outre, en consommant une quantité raisonnable d'eau cela entraîne, également, une bonne lubrification des muscles.

Philippe Devaux

3. UNE BONNE PRÉPARATION PHYSIQUE

Le redoutable, mais l'indispensable ! En effet, les exercices physiques sont incontournables pour un athlète. Une bonne préparation physique va permettre d'améliorer les performances du sportif tout en développant ses potentiels comme la résistance, la rapidité ou encore l'endurance. Mathilde en est bien consciente et prend plaisir à s'entraîner.

«Je suis une sprinteuse, je fais des distances courtes alors les séances de sprint pur sont mes préférées. Par exemple 10x 10s avec 2min de récup entre chaque. J'aime les séances de core qui sont très importantes dans le ski de fond, car on utilise énormément nos abdos alors il faut être bien gainé.

Ce qui est bien avec le ski de fond c'est qu'on n'a pas besoin de faire que du ski de fond pour être bon dans cette discipline. Pendant la saison estivale ( de mai à octobre), je pratique le vélo, la course à pied, la musculation, le ski à roulette, l'athlétisme». - Mathilde Petitjean

Charles Castonguay

4. UN BON TEMPS DE SOMMEIL

Effectivement, un bon temps de sommeil est indispensable pour rester en forme durant une compétition de haut niveau comme les Jeux olympiques. Un sommeil de qualité permet de garder les cellules immunitaires ainsi que les protéines du système immunitaire en état d'alerte.

« Il n'y a pas de secret, il faut bien manger, bien dormir et réussir à faire des nuits complètes malgré le décalage horaire (7h quand même) . Surtout ne pas tomber malade, car il y a beaucoup de monde ici donc les risques de l'être sont triplés.» - Mathilde Petitjean

Instagram/mathilde.petitjean

5. UNE BONNE PRÉPARATION MENTALE

Pour se concentrer sur ses objectifs et se préparer mentalement avant chaque compétition, un bon état d'esprit est nécessaire. Mathilde Petitjean travaille avec un préparateur mental toute l'année pour améliorer sa gestion du stress, ses anxiétés et améliorer sa confiance en soi.

«J'utilise beaucoup la visualisation ça me permet de me détacher du monde réel et d'arranger le monde à ma façon le temps de quelques minutes» - Mathilde Petitjean

INSTAGRAM/MATHILDE.PETITJEAN

Mathilde Petitjean avait participé aux JO de Sotchi en 2014. Elle a également concouru en 2016 à la Coupe du monde de ski de fond qui s'était déroulée au Canada.

Je me lève tous les matins en me disant que j'ai de la chance d'être ici et j'essaie de me créer le plus de souvenirs possible en profitant à fond de cette olympiade. - Mathilde Petitjean

VOIR AUSSI: