POLITIQUE
20/02/2018 11:17 EST | Actualisé 27/02/2018 07:28 EST

Vincent Graton explique à Justin Trudeau pourquoi il doit soutenir la presse écrite

La Fédération nationale des communications espère voir des mesures d'appui dans le prochain budget.

Décidément, Vincent Graton a pris l'habitude de s'adresser directement à Justin Trudeau pour influencer ses politiques. Après son insistance sur Twitter pour une meilleure réglementation contre les paradis fiscaux, l'artiste récidive cette fois concernant la presse écrite.

Allié de la Fédération nationale des communications, M. Graton plaide pour une aide financière aux grands médias du pays qui pourrait être inscrite dans le prochain budget Morneau, dont le dépôt aura lieu le 27 février.

Dans la vidéo, Vincent Graton explique pourquoi les médias écrits sont importants à l'ère des fausses nouvelles, et demande à Justin Trudeau d'agir pour maintenir les salles de presse à flot.

«Chaque jour, il y a des centaines de fausses nouvelles qui induisent les gens en erreur sur des enjeux de société qui sont fondamentaux, qui peuvent même mettre en péril notre démocratie. C'est pour ça qu'il faut avoir de vrais médias avec de vrais journalistes qui sont régis par des codes d'éthique stricts qui les oblige à vérifier les faits à présenter les deux côtés d'une médaille», plaide-t-il.

Vivant «une crise sans précédent», la presse écrite a besoin d'un soutien public pour s'adapter. «Il faut que le gouvernement soutienne la presse avec des mesures concrètes.»