NOUVELLES
20/02/2018 14:44 EST | Actualisé 20/02/2018 14:44 EST

Meubles Léon et The Brick s'entendent hors cour avec le Bureau de la concurrence

Des indications trompeuses dans des publicités avaient fait agir l'organe public.

Capture d'écran/Google Street View

Meubles Léon et The Brick s'entendent avec le Bureau de la concurrence du Canada concernant un litige sur les indications publicitaires concernant les plans de financement. Les poursuites judiciaires du Bureau intentées il y a près de cinq ans sont donc abandonnées.

Dans le cadre de cette entente, Meubles Léon et The Brick s'engagent à donner 750 000$ en fournitures et accessoires d'ameublement de maison à des organismes de charité.

De plus, les détaillants adopteront l'orientation du Bureau en ce qui a trait à une utilisation appropriée des avertissements dans les publicités et à la divulgation des frais associés à leurs plans de financement.

Le Bureau arguait que sur les offres de type «achetez maintenant, payez plus tard», plusieurs clients ont été obligés de payer des frais initiaux, malgré les offres en vigueur.

«Les consommateurs sont en droit de s'attendre à ce que les renseignements dans les publicités soient véridiques. Le Bureau travaille à ce que les Canadiens puissent se fier aux promesses publicitaires des entreprises et avoir confiance en leurs décisions d'achat. L'augmentation de la concurrence sur les marchés permet aux consommateurs d'obtenir des prix concurrentiels et plus de choix», a déclaré par voie de communiqué Josephine Palumbo, sous-commissaire de la concurrence.