POLITIQUE
19/02/2018 12:37 EST | Actualisé 19/02/2018 12:40 EST

Réforme de la Loi sur les normes: le partage des pourboires divise les parties

Actuellement, l'employeur ne peut imposer ce partage entre les salariés.

Getty Images/iStockphoto

Alors qu'une réforme de la Loi sur les normes du travail est dans les cartons à Québec, les restaurateurs et les syndicats qui représentent les travailleurs s'affrontent sur la question du partage des pourboires avec les cuisiniers.

À l'heure actuelle, la Loi sur les normes du travail stipule que le pourboire qui est versé directement à un serveur appartient au salarié qui a rendu le service. L'employeur ne peut imposer un partage des pourboires entre les salariés.

Mais devant les difficultés de recrutement de cuisiniers, l'Association des restaurateurs du Québec espère que la réforme attendue de la Loi sur les normes résoudra le problème, en permettant de partager les pourboires en incluant les serveurs et les cuisiniers.

Au cours d'une entrevue lundi, Martin Vézina, conseiller aux communications et aux affaires publiques pour l'association, a dit y voir une forme de reconnaissance pour les cuisiniers et une forme d'équité entre les employés.

Mais du côté syndical, on refuse cette façon de procéder. Au cours d'une entrevue, Guy Gendron, président de la section locale 9400 du Syndicat des métallos, affilié à la FTQ, a dit estimer que la solution passe par une augmentation du salaire des cuisiniers, non par une répartition des pourboires versés entre tous.