NOUVELLES
19/02/2018 17:22 EST | Actualisé 19/02/2018 23:07 EST

Agressions près du métro Beaudry: la police écarte l'hypothèse du crime haineux

Une agression armée a fait trois victimes.

Twitter/SPVM

Le Service de police de la ville de Montréal (SPVM) a indiqué, lundi soir, que l'agression à l'arme blanche survenue en après-midi dans le village gai contre trois personnes n'est pas considérée comme un crime haineux.

"Plusieurs hypothèses sont présentement analysées par les enquêteurs, toutefois, l'hypothèse du crime haineux est écartée par ceux-ci", a déclaré le porte-parole Benoît Boisselle.

Un suspect, un homme âgé de 25 ans, a été arrêté. Les trois victimes ont été transportées à l'hôpital, mais on ne craint pas pour leur vie, selon le SPVM.

Vers 16h10, plusieurs appels ont été faits au 911 relativement à une agression armée qui serait survenue à l'intersection des rues Sainte-Catherine et Beaudry, dans l'arrondissement Ville-Marie.

Les trois victimes sont âgées de 19, 20 et 21 ans.

Grâce à une description de témoins, le suspect a été arrêté à l'intersection des rues René-Lévesque et Amherst, a indiqué le porte-parole Benoît Boisselle.

En fin d'après-midi, un périmètre de sécurité avait été établi sur la rue Sainte-Catherine afin de permettre aux policiers de "rencontrer les témoins et ensuite le suspect dans un centre opérationnel".

L'origine du "conflit et de l'agression" demeure inconnue, et les liens entre le suspect et les victimes restent à déterminer, a indiqué M. Boisselle.