DIVERTISSEMENT
19/02/2018 15:00 EST | Actualisé 19/02/2018 15:58 EST

Mitsou regrette les propos qu'elle a tenus lors de son passage à «La vraie nature»

«C'est dans notre nature de dénigrer chacun de nos gestes...»

Suite à son passage à l'émission La vraie nature, diffusée le 18 février sur les ondes de TVA. Mitsou Gélinas a tenu à corriger le tir par rapport à certains des propos qu'elle a tenus en abordant ses débuts dans le monde du divertissement.

Mitsou avait effectivement peu de bons mots à adresser à la jeune femme de 18 ans qu'elle était lorsque la popularité l'a frappée de plein fouet au moment de la sortie du vidéoclip de la chanson Bye Bye Mon Cowboy.

Je n'ai pas eu accès au montage final de l'émission [...] Mais en voyant la pub cette semaine, j'ai vu quelque chose que je n'aimais pas.Mitsou Gélinas

«Je me suis jugée sévèrement, en me traitant de wannabe pornstar/chanteuse, exactement comme les gens le faisaient à mon égard à l'époque en me traitant de pétard mouillé, de poupée gonflable ou de dumb blonde sans réel talent», a déclaré la principale intéressée. «Ce que nous appelons aujourd'hui le slut shaming, je l'entendais à la radio, à la télé, je le lisais dans les quotidiens.»

«Je suis lucide sur le niveau d'expérience que j'avais à l'époque de mes 17 ans, alors que j'entamais ma carrière, mais j'aurais dû, aujourd'hui, en tant que femme, montrer de la tolérance et de la douceur envers la jeune artiste qui avait envie de tout bousculer sur son passage», confie-t-elle.

«Comment faire pour ne plus avoir la pulsion de déchirer les photos de ses albums, ou dans mon cas, vouloir briser Internet pour enlever certaines vidéos de YouTube? En réalisant à quel point on se juge pour protéger notre vulnérabilité. C'est dans notre nature de dénigrer chacun de nos gestes comme une folle du logis qui passe derrière en se critiquant ouvertement. En être conscient est certainement le premier pas vers l'acceptation de soi.»

À voir également :