NOUVELLES
18/02/2018 09:34 EST | Actualisé 18/02/2018 09:34 EST

Humphries et Moyse à nouveau? Rien n'est écarté à l'approche du bobsleigh féminin

Impériales à Vancouver et à Sotchi, Kaillie Humphries et Heather Moyse n'ont pas fait de descente ensemble cette saison, mais toutes les options figurent encore au tableau.

Kaillie Humprhies et Heather Moyse à Sotchi, en 2014.
Arnd Wiegmann / Reuters
Kaillie Humprhies et Heather Moyse à Sotchi, en 2014.

Il reste possible que Kaillie Humphries et Heather Moyse unissent leurs forces pour essayer de triompher à nouveau en bobsleigh aux Jeux olympiques, à Pyeongchang.

Impériales à Vancouver et à Sotchi, elles n'ont pas fait de descente ensemble cette saison, mais toutes les options figurent encore au tableau.

Le Canada aura trois équipes au Centre de glisse olympique, mais la composition de celles-ci peut changer à la dernière minute.

"Nous allons prendre tout le temps disponible pour évaluer qui est à son mieux", a récemment confié l'entraîneur du Canada, Todd Hays.

Humphries a encore brillé en Coupe du monde, l'athlète de 32 ans de Calgary gagnant un quatrième titre du classement général. L'Ontarienne Phylicia George et l'Albertaine Melissa Lotholz l'ont poussée.

Humphries doit être jumelée hà George et Moyse à Alysia Rissling, d'Edmonton. Moyse est de retour en piste depuis l'automne, après plus de trois ans à l'écart.

Quand Moyse a annoncé son retour l'été dernier, l'athlète de 39 ans de Summerside disait vouloir aider une plus jeune membre de l'équipe à atteindre le rêve olympique. Elle a repris l'action en décembre, avec Rissling.

Lotholz et l'Albertaine Christine de Bruin doivent former la troisième unité. Les réservistes sont les Ontariennes Cynthia Appiah et Kristen Bujnowski.

L'opinion des athlètes est sollicitée pour définir les équipes, mais les entraîneurs auront le dernier mot en vue du début des compétitions, mardi.

Humphries s'est limitée à dire qu'elle veut faire partie de la meilleure équipe possible. Elle et Lotholz ont fini deuxièmes, premières et quatrièmes lors des trois premières épreuves en Coupe du monde, cette saison.

George, ancienne sprinteuse, a fait ses débuts en Coupe du monde avec Humphries à la mi-décembre. Une quatrième place a été suivie d'une victoire, au début janvier.

Lors de la dernière Coupe du monde avant les Jeux, Humphries et George ont signé une deuxième position.

Moyse et Rissling n'ont terminé qu'en 16e place à leur course initiale mais deux top 10 ont suivi, puis deux top 5.

Sixième aux derniers Mondiaux, Rissling a mérité le bronze en Coupe du monde en mars, sur la piste de Pyeongchang.

l'approche des Jeux de 2014, il était clair que la meilleure combinaison était Humphries et Moyse. Cette fois, il reste à établir qui verra t-on comme meilleure freineuse pour Humphries.

Galerie photoLes médaillés du Canada aux JO de Pyeongchang Voyez les images